Madagascar

Cyclone Emnati : les équipes de Handicap International se préparent à faire face au nouveau cyclone

Attachments

Madagascar subit une des pires saisons cycloniques depuis des années et se prépare désormais à l’arrivée du nouveau cyclone, Emnati. Alors que le pays commence à peine à se remettre des ravages causés par Batsirai, les équipes de Handicap International redoublent d’efforts pour acheminer l’aide d’urgence avant l’arrivée d’Emnati.

Le cyclone Emnati, sûrement aussi dévastateur que Batsirai

Pour anticiper les conséquences du cyclone Batsirai, Handicap International avait préparé des centaines de kits d’urgence et de produits de première nécessité, afin de les distribuer aux familles affectées et aux foyers les plus vulnérables.

Les équipes de Handicap International se préparent maintenant à l’arrivée imminente du cyclone Emnati. Il sera au large des côtes malgaches le 22 février et, selon les estimations, il adoptera une trajectoire très similaire à celle de Batsirai, avec la même intensité.

Après une évaluation étendue des régions sinistrées, les kits d’ustensiles de cuisine, de biens domestiques, d’articles d’hygiène et de produits de prévention contre la Covid-19, sont prêts à être répartis. Les équipes de Handicap International accélèrent les distributions pour les mener à bien aussi vite que possible, avant l’arrivée imminente de ce nouveau cyclone. « On commence déjà à se préparer à l’arrivée d’Emnati. Il ne faut pas oublier le premier cyclone et en même temps on doit se préparer à celui-ci, donc c’est un peu compliqué. Il faut qu’on agisse vite et qu’on distribue nos kits d’urgence avant l’arrivée d’Emnati. On devra ensuite mettre nos équipes à l’abri. Les équipes sont très fatiguées : elles doivent répondre à plusieurs urgences à la fois, tout en les endurant elles-mêmes. Une fois que le cyclone sera passé, nous procéderons à une nouvelle évaluation de la situation pour identifier les nouvelles actions que nous pourrons entreprendre pour venir en aide aux populations les plus vulnérables. » témoigne Vincent Dalonneau, directeur de Handicap International à Madagascar.

Des catastrophes à répétition

Fin janvier, Madagascar a été touché par Ana, une puissante tempête tropicale qui a causé la mort de plus de 50 personnes et entraîné des dégâts considérables, dus à des vents violents et à des inondations. Moins de deux semaines plus tard, l’île était de nouveau ravagée par le cyclone Batsirai, qui a touché plus de 143 000 personnes, détruit environ 9 000 foyers et fait plus de 120 victimes. Le pays est encore en train d’évaluer l’étendue des dégâts causés par le cyclone dévastateur et tente de répondre aux besoins des communautés qui ont tout perdu. De plus, une troisième tempête a touché le nord de l’île cette semaine. Bien qu’elle ait été d’une intensité moindre que le cyclone Batsirai, la tempête tropicale Dumako a entraîné des inondations majeures et abîmé 6 000 maisons. Malgré ce déchaînement de catastrophes qui s’est abattu sur Madagascar depuis un mois, la fin de la saison cyclonique n’est malheureusement pas encore en vue.

« C’est la saison cyclonique la plus intense que j’ai connue depuis que je suis ici », déplore Vincent Dalonneau, le directeur de Handicap International à Madagascar.

Alors que des milliers de familles sont encore privées de foyers, d’électricité, d’eau potable ou d’accès à des services de santé, les catastrophes naturelles vont probablement continuer à se succéder.

A propos de Handicap International

Handicap International est une association de solidarité internationale indépendante, qui intervient depuis près de 40 ans dans les situations de pauvreté et d'exclusion, de conflits et de catastrophes. Œuvrant aux côtés des personnes handicapées et vulnérables, elle agit et témoigne pour répondre à leurs besoins essentiels et améliorer leurs conditions de vie. Elle s'engage à promouvoir le respect de leur dignité et de leurs droits fondamentaux. Depuis sa création en 1982, Handicap International a mis en place des programmes de développement dans plus de 60 pays et intervient dans de nombreuses situations d'urgence. Le réseau de 8 associations nationales (Allemagne, Belgique, Canada, États- Unis, France, Luxembourg, Royaume-Uni et Suisse) œuvre de manière constante à la mobilisation des ressources, à la cogestion des projets et au rayonnement des principes et actions de l'organisation. Handicap International est l'une des six associations fondatrices de la Campagne internationale pour interdire les mines (ICBL), colauréate du prix Nobel de la paix en 1997 et lauréate du Prix Conrad N. Hilton 2011. Handicap International agit et témoigne partout où « vivre debout » ne va pas de soi.

/ Contact presse
Audrey Janvier
M. 06 98 65 63 94 M. a.janvier@hi.org