Madagascar

Analyse genre sur la SSR et la résilience climatique : Madagascar - régions Anosy et Diana (avril 2021)

Attachments

Par Stella Harivola

Introduction

1. Introduction et justification

Dans le contexte actuel du changement climatique global, les situations de crises induites par ce phénomène touchent beaucoup plus les femmes et les filles qui voient leur vulnérabilité accrue et leur capacité d’adaptation et de résilience réduite. Donner un choix aux filles et aux femmes en matière de santé sexuelle et reproductive permet de soutenir leur résistance à faire face aux chocs et facteurs de stress provoqués par le changement climatique. C’est pourquoi le programme ASPIRE souhaite «accroître la résilience des communautés touchées par le changement climatique grâce à des programmes intégrés de santé sexuelle et reproductive, de conservation et moyens de subsistance ».

Ce programme sera mis en œuvre dans 3 pays dont Madagascar, avec le concours de plusieurs partenaires qui sont MSI Reproductive Choices, Care International UK, Blue Ventures, ThinkPlace et l’Itad. Le programme adopte une approche innovante en utilisant l’approche «Population, Santé et Environnement» (PSE), dont l’objectif est de «renforcer la résilience par des approches intégrées de la santé sexuelle et reproductive, du changement climatique et de la population, de la santé et de l’environnement». Comme cette association est peu fréquente dans le milieu du développement, l’idée est de disposer d’un large éventail de preuves sur la façon dont la prise de décision en matière de SSR participe à l’effort de renforcement de la résilience face au changement climatique.

2. Objectifs de l’étude

2.1. Objectif general

Après deux ans de co-création avec les partenaires, le projet se situe actuellement dans sa phase de lancement, dans laquelle une analyse genre servira à informer les décisions clés du projet et à affiner les activités prévues. L’objectif général est que cette analyse puisse donner les recommandations pour la conception des activités du projet afin de garantir que l’intervention respecte la politique du «Do no harm», et prend en compte les raisons et les influences les plus profondes sur les comportements et les choix des gens en matière de SSR et de résilience.

2.2. Objectifs spécifiques

La conduite de cette analyse de genre souhaite apporter des éléments de réponses aux questions suivantes :

  • Quels sont les dynamiques sociales, culturelles, financières / économiques, logistiques et comportementales qui influencent l'accès aux droits de santé sexuelle et reproductive - en particulier les normes sociales pour les personnes de tout genre ;

  • Quelles sont les opportunités qui permettent d’améliorer le partage d'informations, d’accès aux services et aux matériels pour les personnes de genre et d’âge différents afin de répondre à leurs besoins en matière de SSR ;

  • Comment les normes concernant la SSR interagissent avec les attitudes et les normes sociales de genre; et comment ces derniers ont un impact sur la capacité des personnes de tous genre à renforcer la résilience (par exemple, accès à la terre et aux ressources, prise de décisions économiques, travail rémunéré et non rémunéré, etc.)