Luxembourg

Une nouvelle stratégie santé pour la Coopération luxembourgeoise

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Le 25 avril 2014 la Coopération luxembourgeoise a publié une version actualisée de sa stratégie sectorielle en matière de santé. Cette publication coïncide avec la Journée mondiale de lutte contre le paludisme, ainsi qu’avec la Semaine mondiale de l’immunisation (24-30 avril) et vient peu après la Journée mondiale de la santé qui était le 7 avril.

La nouvelle stratégie vise à la fois à informer les partenaires de la Coopération luxembourgeoise sur les priorités du Luxembourg en matière de santé, à orienter les actions des différents acteurs bénéficiant d’un financement du gouvernement et à souligner l’importance que le Luxembourg accorde au secteur sanitaire. Cette nouvelle stratégie s’inscrit dans le cadre des principes et objectifs définis dans la Stratégie générale de la Coopération luxembourgeoise. Elle fait partie des 14 stratégies sectorielles et transversales publiées au cours des dernières années.

Les priorités de la Coopération luxembourgeoise en matière de santé :

La santé est un des secteurs prioritaires de la Coopération luxembourgeoise, tant au niveau bilatéral qu’au niveau multilatéral, ainsi qu’à travers les ONG. Elle représente plus de 20% de l’aide publique au développement (APD) bilatérale nette, d’après la définition du CAD cela inclut l’enveloppe bilatérale, ainsi que les contributions thématiques et les financements de projets à travers les organisations multilatérales affectés à un secteur précis, dans ce cas, la santé. La nouvelle stratégie s’oriente au cadre référentiel international en matière de santé mondiale ; d’un côté les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) qui sont toujours d’actualité, et d’un autre côté le débat autour de l’agenda de développement pour l’après-2015. Rappelons que trois des huit OMD sont spécifiquement dédiés à la santé : réduire la mortalité infantile (4) ; améliorer la santé maternelle (5) ; combattre le VIH/sida, la tuberculose, le paludisme et autres maladies transmissibles (6).

La santé est un élément clé pour éradiquer la pauvreté et arriver à un développement durable. Elle joue un double rôle, elle est un facteur déterminant de la croissance économique et du développement, mais elle est aussi une cause et un effet de la pauvreté. La santé possède une dimension multisectorielle prononcée, étant étroitement liée à d’autres secteurs comme la nutrition, l’éducation, l’environnement, l’eau et l’assainissement, le genre, etc. La nouvelle stratégie santé prend en compte ces différents facteurs.

L’objectif global de cette nouvelle stratégie vise à une couverture sanitaire universelle, qui fait aussi partie des débats autour de l’unique objectif santé pour l’après-2015. La Coopération luxembourgeoise œuvre envers l’atteinte de cet objectif à travers trois axes stratégiques, qui sont :

  • Le renforcement des systèmes de santé
  • La lutte contre les maladies transmissibles
  • La santé des femmes et des enfants

En définissant ces priorités, la stratégie santé oriente les actions des partenaires bilatéraux et multilatéraux en la matière et sert en même temps de cadre de référence pour les interventions des ONG.