Crise humanitaire entre la Tunisie et la Libye

Report
from Croix-Rouge Française
Published on 04 Mar 2011 View Original
Les événements qui touchent actuellement la Libye provoquent un exode massif de personnes à la frontière tunisienne. Neuf volontaires de la Croix-Rouge française et 3 équipiers de réponses aux urgences (ERU) spécialisés dans la logistique, ont été mobilisés dans la région pour soutenir le Croissant-Rouge tunisien.

Craignant « une catastrophe humanitaire », le Haut Commissariat aux Réfugiés de l'ONU (conjointement avec l'Organisation internationale pour les migrations), a lancé un « appel urgent » à la communauté internationale pour une évacuation humanitaire de dizaines de milliers de personnes rassemblées au poste frontière de Ras Jedir, entre la Libye et la Tunisie. Depuis le 20 février, entre 70.000 et 75.000 personnes auraient réussi à franchir la frontière, au rythme de 10 000 chaque jour.

De nombreux pays dont la France ont répondu à cet appel d'urgence. Le ministère français des Affaires étrangères a sollicité l'aide de la Croix-Rouge française dans la soirée du 2 mars et dès le 3 au matin, 9 volontaires de l'association sont engagés dans les opérations de rapatriement de quelque 5 000 Egyptiens qui souhaitent regagner leur pays d'origine. Les volontaires prennent en charge ces personnes à l'aéroport de Djerba et les accompagnent sur les vols à destination du Caire. Ils interviennent aux côtés de l'EPRUS (Etablissement Public Réserve Urgence Sanitaire) et du personnel du ministère des Affaires étrangères. Plusieurs rotations aériennes ont lieu chaque jour via des avions affrétés par le gouvernement français. Ces opérations devraient durer plusieurs jours.

Trois équipiers de réponses aux urgences, spécialisés dans la logistique, ont par ailleurs été dépêchés en Tunisie pour appuyer le Croissant-Rouge tunisien qui participe activement à l'accueil et l'assistance des migrants en transit. La Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge coordonne cette assistance.

La Croix-Rouge française a auparavant participé au rapatriement des Français de Libye, fin février.