Liberia + 2 more

Bulletin d'information No. 678 pour l'Afrique de l'Ouest

Source
Posted
Originally published
NATIONS UNIES
Bureau de coordination des affaires humanitaires
I R I N pour l'Afrique de l'Ouest
Tel: + 225 20-21-73-54
Fax: + 225 20-21-63-35
E-mail: irin-wa@irin.ci

SIERRA LEONE: Nouveau don britannique pour le programme DDR

La Grande-Bretagne a promis 5,5 millions de livres sterlings (8,5 millions de dollars) supplémentaires pour le programme de désarmement, démobilisation, et réintégration (DDR), après la récente visite de Clare Short, Secrétaire d'Etat au développement international, a indiqué vendredi à IRIN un porte-parole du Haut Commissariat britannique à Freetown.

Le Département britannique pour le Développement International (DFID) finance déjà une équipe de réponse d'urgence chargée de la mise en place et du fonctionnement des cinq centres de démobilisation de Lungi, Port Loko Sud, Port Loko Nord, Kenema et Daru. Deux autres centres sont en cours de construction dans les villes de Makeni et Magburaka, au nord du pays.

Des sites ont été identifiés pour deux autres centres à Gondama (District de Bo) et Levuma (District de Moyamba) dans le sud, annonçait le Comité National pour le Désarmement, la Démobilisation et la Réintégration (NCDDR) le 10 mars.

La promesse du gouvernement britannique porte son soutien total au programme DDR à 14 millions de livres, a précisé le porte-parole.

NIGERIA: Une lourde tâche attend la nouvelle direction de la NEPA

Les performances de la compagnie électrique du Nigeria 'National Electricity Power Authority' (NEPA) sont des plus médiocres depuis ces derniers mois, notamment à Lagos o=F9 l'on comptait une coupure de courant toutes les 15 minutes. Mardi, le Président Olusegun Obasanjo a limogé la direction de l'entreprise publique et annoncé la mise en place d'un conseil de neuf membres qui doit maintenant trouvé un moyen de sortir l'entreprise du bourbier.

[Voir dossier séparé intitulé 'NIGERIA: Trying to get a grip on power']

NIGERIA: Affrontements près de Port Harcourt

Des violences ont éclaté mercredi entre les communautés okrika et eleme près de Port Harcourt, la capitale de l'Etat nigérian de Rivers, en relation avec un différend foncier, ont rapporté les agences de presse.

La police a confirmé un mort mais des sources non officielles indiquent que six personnes ont trouvé la mort, et plusieurs bâtiments ont été incendiés, selon 'The Guardian'. Le terrain litigieux est situé près de la compagnie de raffinage de Port Harcourt.

Les routes de la région ont été bloquées tandis que les jeunes des communautés en conflit fouillaient les voitures, mais une unité spéciale de la police a été envoyé dans la zone pour rétablir l'ordre, selon le journal.

NIGERIA: De nouvelles violences dans le sud-ouest

Une nouvelle explosion de violences entre communautés rivales, dans le sud-ouest du Nigeria, aurait fait 25 morts au cours des derniers jours, ont rapporté les agences de presse.

Selon les estimations, plus de 60 personnes ont péri dans les affrontements qui opposent depuis deux semaines les communautés de Modakeke et Ife, pour un territoire d'environ 230 km au nord-est de Lagos.

Les autorités ont imposé un couvre-feu nocturne et déployé des troupes de la police antiémeute dans les deux communautés, mais des coups de feu ont encore été entendus jeudi tandis que des maisons étaient encore incendiées, a rapporté l'AFP.

Les dirigeants d'Ife et Modakeke devaient rencontrer des responsables gouvernementaux ce vendredi pour discuter des moyens de mettre fin aux violences, provoquées par un différend foncier de longue date.

LIBERIA: Multiples condamnations après la fermeture de deux radios

Les médias libériens, le gouvernement américain et les défenseurs de la liberté de la presse dans le monde ont sévèrement critiqué la décision du gouvernement du Président Charles Taylor de fermer Star Radio et Radio Veritas, deux radios indépendantes du Liberia.

Deux quotidiens privés de Monrovia, 'The News' et le 'Inquirer', ont publié une page noire à la une pour protester contre ces fermetures, annoncées mercredi, et l'Union libérienne des journalistes a qualifié la décision du gouvernement de "scandaleuse, des plus malheureuses et troublante ".

Le Département d'Etat américain a déclaré que cette fermeture était "une violation inacceptable de la liberté d'expression et de la liberté de la presse", et a appelé à la réouverture des deux radios; Reporters sans Frontières (RSF) a lancé le même appel.

[Voir dossier séparé intitulé 'LIBERIA: Closure of independent radios slammed']

AFRIQUE: L'OUA doit mettre en place un comité de gestion des catastrophes

Un député ghanéen a demandé à l'Organisation de l'Unité africaine (OUA) d'établir un comité de gestion des catastrophes qui rassemblerait les talents et les ressources des différents pays africains, dans leurs intérêts à tous, a rapporté jeudi l'agence PANA.

Les derniers événements au Mozambique et à Madagascar montrent que "malgré les prévisions météorologiques qui annonçaient la catastrophe naturelle, le continent semble avoir été pris de court et tout à fait au dépourvu", a déclaré Hackman Owusu-Agyemang, cité par PANA.

Il a appelé l'OUA à envisager rapidement la mise sur pied de ce comité, de manière à ce que l'Afrique ne soit "pas prise par surprise la prochaine fois".

Abidjan, le 17 mars 2000

[FIN]

[Les informations contenues dans ce bulletin vous sont parvenues via IRIN, un département d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les vues des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Les rapports d'IRIN sont archivés sur internet sous : http://www.reliefweb.int/IRIN]