Liberia + 3 more

Afrique de l’Ouest et du Centre: Aperçu humanitaire hebdomadaire (17 – 23 juillet 2018)

Format
Infographic
Source
Posted
Originally published

Attachments

TCHAD

UNE ONG SUSPEND SES ACTIVITÉS DANS LA RÉGION DU LAC TCHAD

Une ONG a suspendu ses activités sur un site proche du lac Tchad, à la suite d’un raid violent mené, le 19 juillet, par des éléments suspectés d’être liés à Boko Haram, dans la ville de Mayrom, à l'est de Kaiga, du côté tchadien du lac. Dix-huit personnes ont été tuées au cours de l'attaque, 10 femmes et enfants enlevés et trois autres personnes ont été blessées. L'ONG assiste plus de 3 500 personnes des ménages vulnérables de la région pendant la période de soudure. Le 1er juillet, une autre ONG internationale avait suspendu ses activités en raison des nombreux incidents dans la région. De multiples attaques ont été enregistrées dans la zone après la fin d'une opération menée par la Force multinationale mixte.

NIGER

ÉPIDÉMIE DE CHOLERA À MARADI

Selon le ministère de la Santé publique, au 23 juillet, 247 cas de choléra, dont quatre décès, ont été enregistrés dans le département de Madarounfa, dans la région de Maradi, dans le sud du pays. Les régions de Dan Issa, Gabi, Harounawa, Madeini, Maraka et N'Yelwa sont les plus touchées. Une épidémie de choléra a été déclarée le 13 juillet suite à une analyse d'échantillons menée à Niamey. Pour contenir l'épidémie, le ministère de la Santé publique a positionné des médicaments, mis en place six centres de traitement et renforcé la surveillance épidémiologique.

LES PLUIES DE JUILLET CAUSENT DES INONDATIONS À TRAVERS LE PAYS

Au 23 juillet, un total de 17 682 personnes ont été touchées par les inondations à travers le pays.
Parmi elles, 13 personnes sont décédées, 13 autres blessées. Les inondations ont détruit 649 maisons, touché près de 3 000 ménages et provoqué la perte de 24 617 animaux et de 400 ha de terres agricoles. La zone d'Agadez, au centre, et la région de Maradi, au sud, sont les plus sinistrées. Selon le plan d'urgence du gouvernement, environ 201 000 personnes pourraient être affectées par les inondations au Niger en 2018. A la même période l'année dernière, les pluies avaient provoqué la mort de 23 personnes, détruit 2 246 habitations et affecté un total de 19 459 personnes.

LIBERIA

LES INONDATIONS AFFECTENT PLUS DE 50 000 PERSONNES

Des précipitations continues depuis le 13 juillet ont provoqué de fortes inondations à Monrovia et dans d'autres parties du pays.
En date du 19 juillet, 51 648 personnes avaient été touchées par les inondations dans sept comtés, selon l'Agence nationale de gestion des catastrophes qui gère l’assistance et la coordination. Au moins 15 000 personnes ont été déplacées, certaines dans des abris temporaires tels que des écoles et d'autres bâtiments publics. Une évaluation rapide des besoins est en cours pour estimer l'impact de ces inondations. De la nourriture, de l'eau potable, des abris et des articles ménagers essentiels font partie des besoins urgents pour les personnes sinistrées. Dans le cas où les pluies se poursuivraient, la situation risquerait de s'aggraver et le nombre de personnes touchées dépasserait largement les 50 000 prévues dans le plan national d'urgence.

RD CONGO

ASSISTANCE HUMANITAIRE ENTRAVÉE DANS LE KASAÏ

L'accès humanitaire à plus de 20 000 personnes dans la zone de Mutena, près de Tshikapa, dans la province du Kasaï, au centre-sud du pays, est entravé en raison de mauvaises routes et d'un traversier en panne. Le bateau est le seul moyen de transport pour traverser la rivière locale et atteindre Mutena depuis la ville de Tshikapa. Ces contraintes affectent les projets humanitaires de la région dans plusieurs secteurs, dont l’eau et l’assainissement, la sécurité alimentaire, le transfert d'argent, la protection, l'éducation et la santé. Le cluster logistique cherche des solutions immédiates pour assurer la poursuite des opérations.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.