Lebanon

Liban : Hayat et Navy témoignent 6 mois après les explosions de Beyrouth

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Beaucoup d'efforts ont été entrepris pour reconstruire rapidement Beyrouth. Mais les traumatismes sont toujours présents chez les victimes. Et face à l’ampleur de la catastrophe, des quartiers entiers restent dévastés. Nos équipes travaillent sans relâche pour venir en aide aux plus vulnérables.

La reconstruction avance mais l'ampleur des dégâts reste importante

Aujourd’hui, 30 % de la ville est reconstruite. Suite à votre mobilisation exceptionnelle lors de l’explosion qui a frappé Beyrouth, nos équipes ont pu reconstruire très rapidement de nombreuses habitations et apporter une aide humanitaire et psychologique aux victimes. Sans vos dons, rien de cela n’aurait été possible. MERCI à nos donatrices et donateurs !

Malgré ces efforts, il y a encore des débris devant la plupart des bâtiments situés dans les quartiers dévastés. Et il y a beaucoup d’immeubles où rien n’a été fait. Certaines habitations sont seulement bâchées pour que les familles puissent se protéger de la pluie et du vent. Pourtant, les trois quarts des habitants ont réintégré leurs habitations, car ils n'avaient pas d'autre choix. Ils n'avaient plus les moyens de payer un autre logement.

Un pays proche de l'effondrement économique

Déjà éprouvé par la double explosion de Beyrouth et frappé par une nouvelle flambée de Covid-19, le Liban a plongé dans une crise économique sans précédent. La moitié des Libanais vit déjà sous le seuil de pauvreté. De nombreuses personnes se retrouvent privées de revenus suffisants pour survivre ou ont tout simplement perdu leur emploi. Quelqu’un qui gagné l’équivalent de 1 000 dollars en livres libanaises il y a un an n’a plus que l’équivalent de 200 dollars aujourd'hui. Et ce alors que les prix de tous les produits de première nécessité comme le lait, le beurre se sont envolés.

CARE est l’une des rares ONG à avoir reçu l’autorisation de continuer à agir sur le terrain durant le confinement actuel, l'un des plus stricts au monde. Le peuple libanais a besoin de vous ! Faites un don !

L'action de CARE au Liban

CARE est l’une des rares ONG à avoir reçu l’autorisation de continuer à travailler – notamment à travers des distributions des colis alimentaires - durant le confinement mis en place ces dernières semaines. Depuis août dernier, CARE est venue en aide à 43 000 personnes à travers le Liban, dont 28 000 à Beyrouth. CARE participe à la reconstruction des maisons et assure un soutien psychologique aux victimes des explosions. Nos équipes assurent aussi des distributions d'urgence (nourriture, kits d'hygiène) et soutiennent les petits commerces.