Lebanon + 1 more

La Belgique annonce une aide humanitaire supplémentaire de 5 millions d’euros pour le Liban lors de la conférence des donateurs

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

En coopération avec l'ONU, le président français Macron organise cet après-midi une conférence des donateurs pour le Liban. Le ministre des affaires étrangères et de la défense, Philippe Goffin, représentera notre pays. Le Président Trump et le Roi Abdullah II ont déjà confirmé leur participation. Le vice-premier ministre et ministre de la coopération au développement, Alexander De Croo, a déjà débloqué 5 millions d'aide humanitaire supplémentaire.

Le ministre Goffin participera à la conférence internationale d’appui et de soutien à Beyrouth et à la population libanaise cet après-midi à 14 heures. La conférence sera présidée par le président français Emmanuel Macron et le Vice-Secrétaire générale de l’Organisation des Nations Unies Amina Mohammed. L'objectif est de collecter des ressources supplémentaires et de coordonner l'aide internationale afin de fournir à la population libanaise la meilleure assistance possible.

Aide supplémentaire de la Belgique

Comme plusieurs autres pays, la Belgique a déjà envoyé un avion-cargo C130 à Beyrouth vendredi soir avec du matériel médical et humanitaire urgent. Il a également été décidé de débloquer un million d'euros pour la Croix-Rouge. En outre, des consultations ont été organisées avec des ONG et des organisations humanitaires internationales en vue d'efforts humanitaires supplémentaires. Le ministre De Croo a maintenant décidé d'augmenter de 5 millions d'euros l'aide humanitaire belge pour les personnes gravement touchées à Beyrouth.

Alexander De Croo : "La Belgique va envoyer 5 millions d'euros supplémentaires d'aide humanitaire d'urgence à Beyrouth. Nous le ferons par l'intermédiaire d'organisations partenaires multilatérales dans les secteurs où les besoins de la population libanaise sont les plus importants : en termes médicaux, bien sûr, mais aussi en termes de distribution de nourriture et de reconstruction de logements et d'infrastructures".

Cette décision s'inscrit dans le cadre de la stratégie humanitaire de notre pays, qui consiste à pouvoir réagir rapidement et efficacement à de telles catastrophes grâce à des fonds dits "flexibles".

Soutien par l'intermédiaire des Nations unies

En plus de l'aide supplémentaire mentionnée ci-dessus, notre pays a déjà donné 2 millions d'euros au "Country Based Pooled Fund" (CBPF) pour le Liban en 2020. Avec 22 millions d'euros en 2020, la Belgique est également un important donateur du "Central Emergency Response Fund" (CERF) de l'OCHA, le bras humanitaire de l'ONU. Le soutien de la Belgique permet à l'organisation des Nations unies de réagir rapidement et de fournir une assistance immédiate et efficace à des pays comme le Liban.

Philippe Goffin : "Avec cette conférence des donateurs, il est important que la communauté internationale donne un signal fort pour faire face à cette énorme catastrophe. Pour les citoyens de Beyrouth, cela vient s'ajouter à une crise économique et sanitaire extrêmement grave à laquelle le pays a déjà été confronté. Malgré les nombreuses aides d'urgence qui sont déjà en route - y compris en provenance de Belgique - des ressources supplémentaires sont absolument nécessaires et il est important de coordonner cette aide internationale le plus rapidement possible".

Réformes obligatoires

Cette initiative s'inscrit dans la lignée des messages déjà transmis aux autorités libanaises dans le cadre du GIS de décembre 2019 à Paris et réitérés par le Président Macron lors de sa visite du 6 août dans la capitale libanaise. Le ministre Goffin a souligné la nécessité de faire la distinction entre l'aide humanitaire à Beyrouth, rendue encore plus urgente par l'explosion du 4 août, et l'aide économique et financière au Liban, liée à des réformes urgentes menées tant par la communauté internationale que par les Libanais eux-mêmes.

"Au nom de la population belge et de son gouvernement, je tiens à exprimer notre solidarité avec tous les Libanais touchés par cette terrible catastrophe", a déclaré le ministre Goffin. "Si le Liban le souhaite, nous sommes toujours prêts à envoyer une équipe médicale et une composante de la protection civile dans le cadre de B-Fast dont l’expertise est mondialement reconnue".