Au sujet du Liban (12 juin 2018)

Report
from UN High Commissioner for Refugees
Published on 12 Jun 2018 View Original

En réponse aux questions que le HCR a reçues sur la situation au Liban et aux remarques de la semaine dernière du Ministre des Affaires étrangères Gebran Bassil, le porte-parole du HCR a fait le commentaire suivant :

Le HCR tient à souligner l’importance de travailler en étroite collaboration avec le Liban pour trouver des solutions sûres, dignes et durables pour les réfugiés syriens. Dans tous les pays, nous respectons le droit des réfugiés à décider librement et pour eux-mêmes de rentrer dans leur pays d’origine. De même, nous ne décourageons pas les retours basés sur des décisions individuelles libres et éclairées.

Le HCR est vivement préoccupé par l’annonce faite vendredi par le Ministre des Affaires étrangères, Gebran Bassil, concernant le gel de la délivrance de permis de séjour au personnel international du HCR au Liban. Cela affecte notre personnel et leurs familles et a un impact direct sur la capacité du HCR à mener à bien un travail essentiel au Liban en matière de protection et de solutions durables. Notre travail vise à apporter un appui au Gouvernement libanais et aux communautés locales pour gérer le vaste défi auquel le Liban est confronté en accueillant environ un million de réfugiés syriens, et à poursuivre nos efforts au sein de la famille des Nations Unies et de la communauté internationale afin de trouver, pour les réfugiés, des solutions durables hors du Liban. Nous espérons que la décision du ministère des Affaires étrangères sera revue sans délai.

Pour de plus amples informations à ce sujet, veuillez svp contacter :​

Rula AMIN, aminr@unhcr.org, +962 790 04 58 49
Lisa ABOU KHALED, aboukhal@unhcr.org, +961 71 880 070
In Geneva, Andrej Mahecic, mahecic@unhcr.org, +41 79 642 97 09