Relocalisation de 54 réfugiés vulnérables depuis le Niger vers l’Italie

Report
from UN High Commissioner for Refugees
Published on 05 Nov 2019 View Original

Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, a relocalisé ce jour depuis le Niger vers l’Italie 54 réfugiés vulnérables, dans le cadre du mécanisme de transit d’urgence (ETM) ou qui se trouvaient en milieu urbain.

Le groupe, qui a atterri à Rome vers 17h heure locale, est composé de réfugiés originaires de l’Erythrée, de l’Ethiopie, de la Somalie et du Soudan. Parmi eux se trouvent 23 enfants, dont 13 ont été séparés de leurs parents et de leur famille élargie. La plupart de ces réfugiés avaient été précédemment détenus pendant de longues périodes en Libye, où ils ont été confrontés à des conditions désastreuses, à des violations effroyables des droits de l’homme et à la menace croissante d’être pris au piège au milieu des hostilités.

« Les réfugiés en Libye restent confrontés à une situation désespérée, luttant pour leur survie », a déclaré Jean-Paul Cavalieri, Représentant du HCR en Libye. « En les accueillant au Niger et en organisant leur relocalisation en Italie, les deux pays ont fait preuve d’une solidarité indispensable envers les réfugiés. Cependant, des milliers d’autres ont besoin d’un soutien similaire. Il est essentiel que d’autres pays proposent encore davantage de places et des processus plus rapides pour nous aider à évacuer en toute sécurité, depuis la Libye, les réfugiés les plus vulnérables. »

Il s’agit de la deuxième relocalisation à titre humanitaire depuis le Niger vers l’Italie et menée par le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, après l’évacuation d’un premier groupe de 51 personnes en novembre 2018. Suite au vol d’évacuation de ce jour, 913 personnes vulnérables et dont la vie était auparavant menacée en Libye ont été relocalisées en Italie depuis décembre 2017, certaines ayant été évacuées directement hors du pays.

Du fait de l’intensification de la violence en Libye, les opérations d’évacuation vers d’autres pays constituent une bouée de sauvetage vitale pour les réfugiés vulnérables, qui se trouvent dans les centres de détention ou en milieu urbain et qui ont désespérément besoin de sécurité et de protection.

Avant l’évacuation d’aujourd’hui, le HCR avait déjà évacué plus de 5100 réfugiés et demandeurs d’asile depuis la Libye vers d’autres pays depuis 2017, dont 2913 vers le Niger et 189 vers le Rwanda dans le cadre du mécanisme de transit d’urgence (ETM).

Pour de plus amples informations à ce sujet, veuillez svp contacter :

Au Niger, Laurence Bron, bronl@unhcr.org, + 227 80 09 71 63
A Dakar, Romain Desclous, desclous@unhcr.org, +221 786 396 385
A Genève, Charlie Yaxley, yaxley@unhcr.org, +41 79 580 8702
En Italie, Carlotta Sami, SAMI@unhcr.org, +39 335 679 4746
A New York, Kathryn Mahoney, mahoney@unhcr.org, +1 347 443 746