Italy + 1 more

Les associations réclament un accueil digne pour les immigrés Tunisiens

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Plusieurs associations ont dénoncé le 29 avril les interventions policières visant des dizaines d’immigrés tunisiens à Paris, arrivés en France via l’Italie. Elles réclament aux autorités « une réponse humaine et digne de l’Etat. » En Italie, la délégation du Secours Catholique des Alpes-Maritimes, Caritas de Monaco et Caritas Vintimille s’organisent pour répondre aux besoins des migrants.

« Entre 400 et 500 Tunisiens arrivés pour la plupart d’Italie se trouvent aujourd’hui dans une situation de dénuement total dans les rues de Paris et des villes limitrophes. Leur accueil ne peut se résumer à la seule réponse policière et autoritaire », soulignent dans un communiqué commun Emmaüs, France Terre d’Asile, Aurore et la Fédération nationale des associations de réinsertion sociale (Fnars) dont le Secours Catholique est membre. Une source policière évoquait une centaine de placements en garde à vue à Paris et en proche banlieue, entre le 26 et le 28 avril. Les associations réclament aux autorités « une réponse respectant les principes d’humanité et de dignité, sans instrumentalisation idéologique et électoraliste de la situation de personnes en état d’extrême précarité. »

Permettre aux migrants de survivre

La ville de Paris a chargé les associations France Terre d’Asile et Emmaüs de mettre en place des dispositifs de soutien et d’accompagnement social et sanitaire, mais aussi d’accès à des hébergements hôteliers. De son côté, le Secours Catholique réfléchit à une réponse inter associative afin de permettre à ces migrants Tunisiens de survivre. « Parmi eux, certains sont mineurs, d’autres sont en possession du laissez-passer délivré par les autorités italiennes, et une autre catégorie est composée de personnes sous le coup d’un arrêté de reconduite à la frontière, précise Jean Haffner, responsable du département Etrangers de l’association. Le Secours Catholique est très sensible à la situation de ces migrants. »

solidarité entre le Secours Catholique et la Caritas italienne Dans les Alpes Maritimes, où le flot de réfugiés Tunisiens arrivant d’Italie ne se tarit pas, la délégation du Secours Catholique les accueille dans ses centres de jour, principalement à Nice. « Depuis la révolution tunisienne, nous recevons des migrants tunisiens à un rythme relativement fluctuant. Ils sont également présents dans nos accueils à Cannes et à Menton », raconte Michel Fraisse, délégué du Secours Catholique des Alpes-Maritimes. La semaine dernière avec le directeur de Caritas Monaco, il s’est rendu à Vintimille, en Italie, afin d’évaluer la situation. Sur place, ils ont rencontré les membres de la Caritas locale et de la Caritas nationale. Caritas Vintimille intervient dans le centre d’accueil de nuit mis en place par la Croix-Rouge pour répondre à l’afflux d’immigrés. « L’association y distribue des repas tous les lundis et mardis soirs ainsi que des couvertures », témoigne Michel Fraisse. Par solidarité avec leurs confrères et les migrants, la délégation du Secours Catholique des Alpes-Maritimes et Caritas Monaco soutiendront Caritas Vintimille dans l’accueil des migrants. Deux ou trois bénévoles de la délégation française et un bénévole monégasque prêteront main forte à l’équipe de Vintimille à partir de la semaine prochaine. « Nous soutiendrons Caritas Vintimille autant de temps que la situation perdurera », prévient Michel Fraisse.