India + 2 more

Travaux de reconstruction après le tsunami

Attachments

1. Introduction

Il y a deux ans, le monde était sous le choc après la tragédie du tsunami qui s'était abattu sur les côtes de l'Asie du Sud et du Sud-Est. Aujourd'hui, les conséquences dramatiques de cette catastrophe naturelle sont encore visibles. Cependant, l'espoir est là: la solidarité et l'afflux de dons sans précédent ont permis à la Croix-Rouge suisse (CRS) d'acheminer rapidement une aide d'urgence aux populations sinistrées ainsi que de planifier et de mettre en œuvre de nombreux programmes de reconstruction en Inde, au Sri Lanka et en Indonésie depuis le début de l'année 2005.

Nos délégués sur place fournissent un énorme travail et sont soutenus efficacement par notre équipe de reconstruction à Berne. A l'occasion de ma visite à Aceh au début du mois de décembre 2006, j'ai pu constater de mes propres yeux que nos programmes étaient en bonne voie; la CRS a déjà pu réaliser de nombreux projets de construction concrets. Bien entendu, il faudra encore du temps avant que les établissements plus complexes, tels que les écoles à trois étages prévues en Indonésie, ne puissent être achevés. La construction de bâtiments et d'installations bien conçus, de bonne qualité et surtout sécurisés contre les secousses sismiques ne peut pas être accomplie en quelques mois.

La CRS a-t-elle employé à bon escient les dons en faveur des populations touchées par le tsunami et a-t-elle pu obtenir des résultats probants sur place jusqu'à présent? A-t-il déjà été possible de construire ou de réparer des centaines de logements dans le cadre des projets menés à bien? Les premières salles de classe sont-elles prêtes? De nouveaux dispensaires sont-ils bientôt opérationnels? Les familles de pêcheurs disposent-elles à nouveau du revenu minimal nécessaire pour assurer leur subsistance? La CRS a-t-elle dû faire face à de nouvelles difficultés au cours des travaux de reconstruction?

A toutes ces questions, nous pouvons répondre oui. Ce rapport présente des informations transparentes sur les activités menées par la CRS, les résultats atteints à ce jour et les mesures planifiées pour la suite. Cependant, tout ne se déroule pas toujours aussi facilement que nous le souhaiterions. Nos collaborateurs butent souvent sur des imprévus et sont sans cesse confrontés à de nouveaux défis, au sein du pays comme à l'étranger. Vous en saurez plus sur les difficultés rencontrées dans le chapitre 6.

Enfin, vous trouverez également dans ce rapport une sélection de données financières, ainsi que des informations sur l'ampleur et l'importance de nos programmes.

Pour nous tous, l'essentiel est de pouvoir mener à terme nos projets, afin de permettre aux victimes du tsunami de retrouver des conditions de vie dignes. Cette mission peut être accomplie grâce à nos fidèles donateurs, à la Chaîne du Bonheur, aux pouvoirs publics et à nos autres partenaires du Mouvement international de la Croix-Rouge. Nous remercions tous cordialement pour les dons et la confiance dans notre organisation.

En 2007 et en 2008, la CRS poursuivra sans relâche son engagement: Ces deux prochaines années seront vouées aux travaux de reconstruction et de consolidation.

Croix-Rouge suisse Coopération internationale
Martin Fuhrer
Directeur du département
Berne, en décembre 2006