Haiti

Vers le renforcement de la communication dans la lutte contre la Covid-19

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Le Représentant de l'UNICEF dans son allocution de circonstance © UNICEF Haiti/Fanfan

Revisiter les stratégies déjà déployées réorienter les informations afin de rendre la campagne contre la Covid-19 plus efficace

Pour planifier une nouvelle phase de la réponse à la pandémie, et dans le souci de recueillir le plus de données relatives à la qualité des interventions, le MSPP et l’UNICEF ont tenu un atelier de réflexion afin de revisiter les stratégies déployées par les différentes parties prenantes, et réorienter la communication en réponse à la pandémie de la COVID-19 en lien à l’évolution de la situation.

Port-au-Prince, 24 septembre- Le Ministère de la Santé publique et de la population (MSPP) de concert avec l’UNICEF a organisé les 22 et 23 septembre un Atelier de réflexion et de planification de la 2ème phase de la réponse de la campagne de communication à la pandémie de la Covid-19.

Plusieurs responsables de communication du MSPP dans les départements et plusieurs organisations partenaires de l’UNICEF ont participé aux discussions. L’objectif principal étant de revisiter les stratégies déjà déployées réorienter les informations afin de rendre la campagne contre la Covid-19 plus efficace en vue de mieux protéger la population contre la maladie. Plus de 70 participants ont pris part aux débats très enrichissants et animés. Le partage d’expérience a permis d’élaborer d’autres messages plus adaptés au contexte actuel.

« Aujourd’hui, malgré les efforts consentis et les bons résultats déjà atteints, force est de constater que la population haïtienne peine à adopter les gestes barrières, à savoir le port ‘’correct’’ du masque, la distanciation physique ou lavage des mains. Le changement de comportement tant attendu n’est pas encore une réalité. Car à ce jour, bon nombre d’haïtiennes et d’haïtiens croient que le coronavirus n’existe plus, s’ils avaient jadis cru qu’il ait même existé », a indiqué M. Bruno Maes, Représentant de l’UNICEF en Haïti.

« Je voudrais remercier ici les généreux donateurs qui nous accompagnent depuis le début de cette crise, à savoir USAID, ECHO, la Banque Mondiale, la BID, le Gouvernement du Canada, les comités nationaux français et espagnol de l’UNICEF, le Gouvernement du Japon et le Fonds CERF des Nations Unies », a-t-il souligné.

Pour sa part, M. Lauré Adrien, Directeur Général du MSPP, a expliqué qu’à chaque phase de l’épidémie dans le pays, la communication doit s’orienter de manière spécifique. « La population haïtienne a réagi à sa façon par rapport à la situation. Cependant il nous revient à nous les responsables, d’adapter le message par rapport à notre objectif qui est la protection des populations », a-t-il poursuivi, ajoutant que l’UNICEF est le principal partenaire du MSPP en termes de communication dans la lutte contre la COVID-19.

Des leçons apprises qui vont servir

L’infirmière Vanessa Jean-Baptiste, assistante à la communication au Département Sanitaire du Nord, a noté beaucoup de points positifs de l’atelier. « J’ai pu écouter les autres collègues des autres départements parler de leurs expériences sur le terrain en termes d’activités et de stratégies dans le cadre de la lutte contre la pandémie. Cela va m’aider dans mes activités sur le terrain pour toucher beaucoup plus de personnes », souligne-t-elle.

Dès le début de mars plusieurs activités de sensibilisation et de mobilisation sociale ont été mises en place dans le département dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 : utilisation de sound truck à travers les rues ; interventions hebdomadaires dans les radios par les responsables sanitaires.

Sous l’égide du Coordinateur Résident, le groupe Communication et Engagement Communautaire a été mis en place, et grâce à des produits et des canaux de communication multiples, plus de cinq millions d’hommes, de femmes et d’enfants ont été directement sensibilisés à la COVID-19, sept millions à travers la radio et la télévision, et 13 millions à travers les réseaux sociaux, en Haïti et à l’étranger.

« Il ressort clairement de cet atelier, que tout en continuant à promouvoir les gestes barrières pour lutter contre la covid-19, il nous faudra aussi adresser les autres enjeux de santé publique. Aussi, il faudra faire ressortir, dans nos prochains messages, le fait que l’utilisation des services de base rendrait l’organisme plus résistant aux maladies infectieuses et virales. Voilà, la nouvelle direction que doit prendre la campagne dans les jours à venir », a insisté Bérangère Antoine, spécialiste en Communication pour le développement à l’UNICEF.

Les activités de lutte contre la Covid-19 ont été possible grâce au support des bailleurs suivants : USAID, ECHO, la Banque Mondiale, la BID, le Gouvernement du Canada, les comités nationaux français et espagnol de l’UNICEF, le Gouvernement du Japon et le Fonds CERF des Nations Unies.