Un diplôme pour une centaine de jeunes des quartiers sensibles de Port-au-Prince

Report
from UN Stabilization Mission in Haiti
Published on 15 Mar 2013 View Original

96 jeunes femmes et quatre hommes des quartiers sensibles de Port-au-Prince ont reçu aujourd’hui leur diplôme en couture manuelle et industrielle après six mois d’étude.

« Grâce à cette formation, je suis en mesure de confectionner mes propres vêtements et je vais partager cette connaissance avec d’autres jeunes filles », se réjouit Olège, habitante du quartier Simon Pelé, dans la commune de Cité Soleil.

Tout comme elle, Franzie Saint Léger envisage déjà de créer sa propre maison de couture. « Je pense pouvoir commencer par confectionner des uniformes pour des écoliers », dit-elle.

Ces jeunes ont suivi des cours de couture manuelle et industrielle à APEX, une école professionnelle de la capitale haïtienne. Ils ont été sélectionnés par des leaders des quartiers dans lesquels ils vivent.

Selon Joanis Danièce, de la section de la Réduction de la Violence Communautaire de la MINUSTAH (RVC), qui a financé cette formation à hauteur de 160 000 dollars américains. Les nouveaux diplômés seront placés comme stagiaires dans des industries textiles.

En plus de l’APEX Technical School, la RVC finance les études de jeunes des quartiers difficiles de la capitale haïtienne dans deux autres écoles professionnelles : le Centre Pilote de Formation Professionnelle et le Centre de Formation Professionnelle de la Réforme (CFPR).

Jonas Laurince