Un apercu général de l’aide au développement pour Haïti

Report
from CERFAS
Published on 31 Jan 2013

Contenu :

I - Historique: P.2
II - Architecture de l’aide au développement suite au séisme: P.3
III - Des projet gérés par les donateurs: P.4
IV - Investissements dans le développement: P.5
V - Perspectives: P.6

Depuis plusieurs années, l’impact de l’aide internationale sur le développement d’Haïti a fait l’objet d’interrogations. Suite au tremblement de terre du 12 janvier 2010, les bail-leurs de fonds ont multiplié leurs engagements dans l’ob-jectif de répondre à l’urgence (« assistance humanitaire ») et d’appuyer le développement à long terme du pays. Plus de 13 milliards de $US ont été promis pour la période de 2010 – 2020 et des sommes non-négligeables ont déjà été décaissées (OSE, 2012)¹.

L’aide publique au développement se compose de dons et de certains prêts (à des conditions favorables) du secteur public qui ont pour but de favoriser le développement économique et d’améliorer le niveau de vie d’un pays donné¹. Dans les statistiques officielles, on n’inclut donc ni les dons privés (au moins 3 milliards $US de dons privés ont été retracés après le séisme) ni les dépenses militaires.

Toutefois, l’aide publique au développement englobe des coûts administratifs, l’assistance humanitaire et des dépenses pour des forces armées qui acheminent cette assistance. À titre d’exemple, plus de 450 millions $US provenant de fonds humanitaires des États-Unis ont été alloués au Min-istère de la Défense américain pour ses interventions au len-demain du séisme (USAID, 2011)¹.

Dans ce troisième bulletin de monitoring, l’Observatoire se concentre sur l’utilisation de l’aide publique décaissée pour la reconstruction et le développement à long terme du pays et s’interroge notamment sur l’impact de ces dons. Sauf menti-on explicite, nos schémas n’englobent donc pas l’assistance humanitaire.