Haiti

Tremblement de terre à Haïti : intervention AUI en cours ! (14-17 janvier 2010)

Source
Posted
Originally published
Origin
View original
News du dimanche 17 janvier 2010

Finalement, tous les volontaires de l'AUI et de la FGR ont réussi, tant bien que mal, à converger vers le point de rendez-vous.... Comme nous l'avions imaginé, le chaos règne sur le terrain, les autorités locales ont été décimées, et ce sont les forces étrangères américaines, européennes et de l'ONU qui essaient de rétablir un semblant d'organisation.

Nos volontaires se sont organisées en deux équipes, chacune intégrant l'un des deux membres de l'AUI, Nicolas Bour et Christian Herbette. Les ordres de travail sont donnés par l'ONU.

L'équipe de Nicolas a remplacé la Sécurité Civile Française, partie travaillée ailleurs. Elle est aidée par Stéfano, un français travaillant en Haïti à l'hôtel Montana, qui connaît donc bien les lieux et dont plusieurs membres de sa famille sont portés disparus.Il recherche son neveu de 16 ans qui serait sous les décombres.

Il a guidé l'équipe sur le site de l'hôtel, o=F9 ils ont entendu une voix et ont pu la localiser.

Stéfano et Nicolas sont descendus au fond d'une cavité, o=F9 ils ont aperçu une femme encore vivante. Il s'agit de Nadine , 40 ans, coincée sous les décombres. Il était 00h35 à Haïti, soit 6h35 à Montpellier.

C'est avec l'aide de la Croix Rouge colombienne, des Bomberos Sans Frontières espagnols et du KSAR de Bogota, que Nadine a pu être dégagée des décombres sans aucune blessure. Elle a bu son urine pour survivre.

L'équipe a continué ses recherches avec les chiens sur la zone. Elle a effectué deux marquages mais ce serait des cadavres. Une équipe Brésilienne est passée derrière et a confirmé ces marquages.

La seconde équipe, avec Christian, travaille sur une autre zone du Montana, sous les ordres d'un colonel de la Sécurité Civile colombienne.

L'équipe est normalement logée à l'aéroport de Port au Prince sous une tente, mais depuis 2 nuits ils dorment sur place du fait du travail, mais également parce que les transports sont compliqués pour aller de l'aéroport aux zones de recherche, et vice-versa.

News du vendredi 15 janvier 2010

Ce sont finalement 12 personnes AUI/FGR accompagnées de chiens qui sont parties vers Haiti, certaines avec un avion militaire de l'armée de l'air colombienne, d'autres avec la Direction Civile Colombienne et d'autres par avion privé. Peut importe la monture l'essentiel étant d'intervenir au plus tôt.

Le transit entre Saint-Domingue et Haïti a démarré jeudi 14 janvier un peu avant minuit (heure locale). Le dernier mail reçu nous disait qu'ils avaient des demandes de recherche de la part de familles françaises, colombiennes et italiennes, ainsi que par Citoyens du Monde. Il fait très chaud.

Vu l'état des infrastructures, les communications vont être beaucoup plus difficiles maintenant.

Nous vous tiendrons informés au fur et à mesure que les nouvelles nous parviendront.

News du jeudi 14 janvier 2010

Une fois de plus, l'un des pays les plus pauvres du monde est dévasté par un séisme de force 7.0 qui a détruit la plupart des infrastructures du pays. Le Président du pays le plus pauvre de l'Amérique estime que le bilan du nombre de mort s'élèvera à plus de 100 000 morts. Des milliers de sinistrés, abandonnés à eux même, errent dans les rues o=F9 des cadavres et des blessés, sous les décombres, attendent l'aide internationale. Entre crises politiques et catastrophes naturelles, le pays sombre encore une fois dans l'enfer.

Cette fois-ci, ce n'est pas de France, mais de Colombie que la première équipe de l'AUI a décollé.

En effet, deux de nos formateurs entraînaient là-bas des stagiaires maîtres-chiens Colombiens de notre partenaire local FGR (Fondation pour la Gestion des Risques). Dès lors, il a paru évident de constituer immédiatement une équipe "AUI-FGR" pour s'envoler vers Haïti, au large de la Colombie...

Nous avons donc réveillé tout le monde là-bas dès 3H du matin (heure locale en Colombie). Une équipe s'est aussitôt formée, composée de 6 binômes maitre-chien + 10 volontaires. Nous leur avons permis d'utiliser le fond d'intervention que nous avons en commun en Colombie, quitte à le compléter. Très vite, il a fallu régler le problème des visas, obligatoires pour les Colombiens, avec l'Ambassade de Haïti la plus proche, c'est à dire... au Panama voisin ! L'ambassade de Haïti en France n'a pas pu nous aider sur ce point.

Jeudi 14 janvier 2010, 2 maîtres-chiens de la FGR ont pu embarquer avec la Direction Civile colombienne. Ils seront rejoints dans la nuit par nos deux formateurs et deux autres volontaires de la FGR, embarqués dans un avion privé à destination de Saint Domingue.

Sur place, un contact les accompagnera à Port au Prince, o=F9 ils concentreront leurs efforts dans des zones o=F9 les secours sont moins nombreux. à Haïti, la désorganisation est totale, et les communications difficiles.

Ce site sera actualisé à chaque nouvelle reçue de notre équipe. Mais nous avons dès maintenzant besoin de votre aide. Si vous voulez faire un don, cliquez ci-dessous sur le logo "Fonds d'intervention"...