Haiti + 1 more

Tirs de militaires dominicains contre de présumés voleurs de bestiaux haïtiens

Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Aucune victime ni arrestation, selon les autorités dominicaines qui affirment qu'elles étaient aux trousses d'individus qui ont dû abandonner 43 têtes de bétail à la frontière

Des soldats dominicains déployés dans la province frontalière de Dajabòn (nord-ouest de la République Dominicaine) ont ouvert le feu lundi sur des individus au moment où ils conduisaient en territoire haïtien 43 bœufs qui auraient été volés de l'autre côté de la frontière, ont annoncé les autorités militaires dominicaines relayées par EFE.

Banalisant ce très grave incident, le Corps spécialisé de sécurité frontalière (CESFRONT) précise qu'aucun blessé n'a été enregistré ni aucune arrestation effectuée.

Il souligne aussi que les haïtiens ont pris la fuite en abandonnant les têtes de bétail.

Des troupes de l'Armée Nationale dominicaine et du CESFRONT ont pris part à l'opération.

Les animaux récupérés appartiennent à Manuel Cordero, un éleveur déjà victime de vols à maintes reprises.

L'agence de presse espagnole EFE indique, qu'en complicité avec des dominicains, des haïtiens se livrent régulièrement, dans les communautés dominicaines proches de la frontière, à des vols de bestiaux souvent à l'origine de graves conflits entre les ressortissants des deux pays.

Il y a moins de deux mois, la Police Nationale avait procédé à l'arrestation de neuf éleveurs dominicains qui avaient poursuivi jusque près de Ouanaminthe (nord-est d'Haïti) des haïtiens qui leur avaient dérobé des boeufs.

Des discussions entre les autorités haïtiennes et dominicaines avaient alors permis la libération des prévenus et la restitution du bétail. spp/Radio Kiskeya