Haiti

Séisme en Haïti : le PAM travaille avec ses partenaires pour venir en aide aux survivants

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Le choc a tué 1 300 Haïtiens, fait des milliers de blessés et bloqué de nombreuses voies d'accès

Le Programme alimentaire mondial (PAM) travaille sans relâche pour réagir après qu'un tremblement de terre de magnitude 7,2 a secoué Haïti samedi, tuant près de 1 300 personnes et faisant jusqu'à 5 000 blessés.

Les chiffres devraient augmenter à mesure que les opérations de recherche et de sauvetage se poursuivent.

Dans un tweet, le PAM Haïti a déclaré que l'hélicoptère du Service aérien humanitaire des Nations Unies (UNHAS) géré par le PAM était sur place, soutenant le gouvernement et les agences sur le terrain, ajoutant : "avec de nombreuses routes endommagées, transporter par les airs du matériel et du personnel de santé d'urgence pour sauver des vies est une priorité."

Le directeur du PAM pour Haïti, Pierre Honnorat, a déclaré que l'organisation aidait les hôpitaux des villes durement touchées des Cayes et Jérémie avec du matériel médical - la prochaine étape consiste à fournir "une aide alimentaire... des repas chauds aux patients et à leurs familles".

Grâce à l'USAID, le PAM dispose de 3 500 tonnes de vivres prépositionnées à travers le pays pour réagir rapidement en cas de catastrophe. Cela comprend du riz, des haricots et de l'huile végétale, qui peuvent soutenir jusqu'à 270 000 personnes pendant un mois.

"Les dégâts aujourd'hui sont assez importants mais nous évaluons toujours la situation... les routes sont coupées entre Les Cayes et Jérémie", a déclaré Honnorat - les deux villes, avec Anse à Veaux, ont été les plus durement touchées par la catastrophe. Des bâtiments publics, notamment des écoles, des hôpitaux et des églises, ainsi que des hôtels, ont été gravement endommagés, tout comme des ponts.

"En plus d'être une urgence sanitaire … il y a aussi une question logistique et d'accès", a déclaré Honnorat.

Le séisme a frappé Haïti alors que le pays faisait déjà face à de multiples crises. Les Haïtiens en situation d'insécurité alimentaire souffraient déjà de l'impact de l'instabilité politique, de la violence des gangs et de la hausse des prix des denrées alimentaires en pleine saison des ouragans.

Même avant le tremblement de terre, près de la moitié de la population - 4,4 millions d'Haïtiens - avait besoin d'une aide alimentaire immédiate. Plus de 1,2 million d'entre eux souffraient d'une grave faim. Les opérations du PAM dans le sud du pays prévoyaient déjà de soutenir 194 725 personnes dans les départements de la Grand'Anse, des Nippes et du Sud en 2021.

Le PAM travaille en étroite collaboration avec les autorités haïtiennes en première ligne, soutenant les efforts logistiques, transportant du matériel et des provisions vitales, ainsi que des travailleurs humanitaires, vers les zones touchées.

Un hélicoptère UNHAS, géré par le PAM, transporte du personnel gouvernemental et humanitaire dans les zones touchées, ainsi que des fournitures médicales et autres besoins essentiels. Le PAM a besoin de 1,4 million de dollars pour que ce service essentiel reste opérationnel jusqu'à la fin de l'année. Cette semaine, le PAM a également mis en place un service d'expédition vers le sud pour transporter du matériel de secours urgent.

Le gouvernement a annoncé un état d'urgence d'un mois, la dépression tropicale Grace devant frapper la côte sud d'Haïti dans les prochains jours.

En juillet, la tempête tropicale Elsa a frappé le sud de la péninsule d'Haïti, détruisant des terres agricoles, des toits de maisons et des lignes électriques de communication.

En 2010, Haïti a été dévasté par un tremblement de terre de magnitude 7,0 qui a tué plus de 200 000 personnes, laissant d'innombrables familles sans abri.

Cliquer ici pour FAIRE UN DON et aider le PAM à sauver et changer des vies