Réduire la vulnérabilité de Poteau et de Torbeck face aux intempéries

Report
from UN Stabilization Mission in Haiti
Published on 02 Jun 2011 View Original

Dans le cadre de son programme de réduction de vulnérabilité, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) a lancé, le 20 mai, de concert avec la Direction départementale du ministère de l’Environnement, un projet de drainage à Poteau et un autre de protection des berges de la rivière Torbeck. Objectif : favoriser une meilleure circulation de l’eau à travers les canaux de drainage et réduire la vulnérabilité de la zone face aux catastrophes naturelles.

Fondée en 1720 par le Duc Joseph de Vaudreuil et située à environ 7 kilomètres de la ville des Cayes, Torbeck est l’une des communes les plus prospères du département du Sud. Le bilan hydrique de la zone est estimé à 2000 mm par an. Une quantité suffisante pour favoriser de bonnes récoltes.

Cependant, la mauvaise répartition hydrique de la zone, à laquelle s’ajoute la dégradation des berges de la rivière de Torbeck constituent un handicap majeur lors des saisons pluvieuses. C’est ainsi que les habitants de la Rue St Joseph de Torbeck sont souvent en proie à de sérieuses inondations lors des intempéries.

Mais les principales victimes de ces inondations sont les quelque 2000 familles de Poteau, une localité située au centre de la commune de Torbeck et séparée de celle-ci par un pont jeté sur la rivière Torbeck. L’inondation de Poteau survient lorsque sa rivière, Marie Hyacinthe, est grossie par les eaux des petites rivières et les eaux de ruissellement qui l’alimentent en amont. Egalement source d’inondations, les canaux non curés et souvent remplis d’alluvions.

Pour les habitants de ces deux communes, le prix à payer est souvent très lourd. Outre les pertes en vies humaines et la destruction d’habitations, des têtes de bétails sont emportés et des parcelles de terrain ensablées et lessivées.

Les autorités locales bien conscientes de la situation et dans le souci de réduire les problèmes auxquels fait face la population, ont engagé des discussions avec la communauté cible, à propos du drainage à Poteau et de la protection des berges de la rivière de Torbeck. A l’issue d’une rencontre décisive avec la Direction Départementale du Sud du Ministère de l’Environnement, la Mairie de Torbeck et les organisations de la société civile, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) a consenti à financer à hauteur de 31 millions de gourdes et sur une période de 4 mois un projet qui comprend notamment la construction de 430 mètres linéaires de canal de drainage, le curage de 1.500 mètres linéaires de canal et l’érection de 182 mètres linéaires de murs de soutènement. Il consiste aussi à construire 250 mètres linéaires de seuils en gabionnage et de curer 250 mètres linéaires du lit de la rivière.

« Ce projet permettra de réduire considérablement le risque des inondations », fait valoir, visiblement satisfait, l’Agronome Judex Auguste, de la Direction départementale du ministère de l’Environnement. Celui-ci précise que « près de 2000 familles qui vivent dans les environs immédiats du centre ville de Torbeck devraient désormais être épargnés par les crues », notamment parce que « les parcelles seront protégées contre l’ensablement et le transport des alluvions, de même que les écoles, églises et résidences de la zone qui, elles, le seront par l’érection du mur de soutènement, et des structures en gabionnage et biologiques ».

« Je me réjouis de l’exécution de ce projet qui non seulement va protéger les vies et les biens mais permettra aussi à beaucoup de personnes de ma communauté d’avoir un travail », s’est réjoui quant à lui le directeur départemental du ministère de l’Environnement, Georges Jean Ernest. En effet, ils sont quelque 360 travailleurs non spécialisés à être quotidiennement à l’œuvre sur le site du projet.

Enfin, le projet prévoit aussi quatre séances de formation au bénéfice de 100 personnes de la zone. Des séances qui seront basées sur la gestion de l’environnement, la gestion de l’eau, la prévention du choléra, la gestion des conflits et l’équité des genres.

Rédaction : Jean Kechnord Edmond Edition : Uwolowulakana Ikavi