Haiti

Observatoire de securite alimentaire du Nord’Est (OSANE) Bulletin d’information Vol. # 10 Période couverte : Oct-Novembre 2011

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Résumé exécutif

La situation alimentaire pour la période d’octobre/novembre a été influencée par trois principaux facteurs: la baisse du prix du poisson, les récoltes en cours et l’augmentation des cas de choléra. La baisse du prix du poisson a eu une incidence positive sur la disponibilité et l’accessibilité de ce produit. En effet, l’augmentation de la production des espèces de poisson, capturées au moyen des dispositifs de concentration (DCP), a permis une chute d’environ 35% des prix de ce fruit de mer sur le marché.

De plus, la construction de lacs collinaires aux Côtes de Fer et l’ensemencement en alevins de quelques points d’eau, comme l’étang Bossier aux Cayes-Jacmel et l’étang Pouillet à Macary (commune de Marigot) contribuent à l’augmentation de la consommation du poisson, important dans la lutte contre la malnutrition de par sa teneur en protéines et en éléments minéraux. Ce produit représente aussi un substitut à la viande de porc et de cabri dont les prix sont élevés dans la plupart des communes.
Par ailleurs, les récoltes en cours ont permis une certaine stabilité des conditions de disponibilité alimentaire par rapport à la période précédente. En effet, si durant le mois d’octobre une certaine tendance à la hausse des prix des produits alimentaires de base a été observée, au mois de novembre certains prix ont baissé, en dépit de la détérioration des voies routières après les fortes pluies d’octobre.

Cette période coïncide aussi avec la saison de plantation d’hiver dans les périmètres irrigués. Néanmoins l’investissement des institutions d’aide dans cette campagne est très faible. Or, la récolte de cette saison constitue une banque de semences pour la grande campagne agricole de printemps et un stock de réserve pour la période de soudure allant, suivant la région, de février à mai. Période de soudure qui tend à s’allonger d’année en année avec le retard des pluies de printemps.

Par ailleurs, l’augmentation du taux de prévalence du Choléra dans le département pourrait avoir une incidence négative sur la sécurité alimentaire de la population vulnérable. En effet, au cours de la période étudiée une augmentation considérable du nombre de personnes atteintes de cette maladie a été observée, surtout dans la commune des Côtes de Fer. Au total, 153 nouveaux cas ont été recensés seulement pour la dernière semaine du mois de novembre.
En vue de la réussite de la campagne agricole de printemps, il faudrait d’ores et déjà, envisager d’investir dans la mise en oeuvre de travaux à haute intensité de main-d’oeuvre, en termes d’aménagement de bassins versants, et instaurer un système de crédit agricole adéquat. Il faudrait également maintenir, voire renforcer, la vigilance contre la pandémie de choléra qui gagne du terrain dans la région.