Haiti

L'Union Europeenne renforce son appui a la promotion des droits humains en Haïti a l'occasion de la journee internationale des droits de l'homme

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

L'Union européenne renforce son appui à la promotion des droits humains en Haïti à l'occasion de la Journée internationale des droits de l'homme

UNION EUROPÉENNE, Port-au-Prince, le 7 décembre 2011

La délégation de l'Union européenne en Haïti commémore ce mercredi 7 décembre au local de l'hôtel Karibe Convention Center, la Journée Internationale des droits de l'homme. Dans ce cadre 3 nouveaux projets de promotion des droits de l'enfant et de la femme retenus lors d'un appel à proposition seront lancés. Lors de cette célébration les questions de la scolarisation des enfants "suragés", de la détention des mineurs en prison et de l'accès à la justice pour les femmes victimes de violence sexuelle seront débattues par des experts œuvrant concrètement sur le terrain dans ces domaines.

Ancrés dans ses traités fondateurs, la question de la promotion des droits de l'homme a été renforcée en Europe lorsque l'Union européenne a décidé d'adopter la Charte des droits fondamentaux en 2000, suivi de son adhésion au traité de Lisbonne entrée en vigueur en 2009. Par ailleurs, l'Instrument européen des droits de l'homme (IEDDH), adopté en 2007 et doté d'un budget d'1,1 milliard d'euros pour la période 2007-2013, permet à l'Union européenne d'apporter un soutien financier aux activités visant à renforcer la démocratie et les droits de l'homme dans le monde.

En Haïti, l'Instrument européen pour les droits de l'homme et la démocratie a été doté de 6 millions d'euros pour la période 2008-2013 afin de permettre de soutenir de manière significative les organisations œuvrant pour l'amélioration du respect des droits humains et de la participation citoyenne en Haïti. En Haïti, l'Union européenne a notamment concentré ces dernières années son appui dans le domaine du renforcement des organisations de droits humains, de la société civile, afin de lutter contre les violences axées sur le genre et promouvoir les droits de l'enfant.

Ainsi, cet instrument a permis en 2010 et 2011 de financer la scolarisation de centaines d'enfants handicapés, la formation de centaines de mineurs en prison, l'assistance légale à plusieurs centaines de femmes victimes de violences sexuelles, la création de la première formation universitaire complète en journalisme dans le pays ou encore l'observation de l'ensemble du processus électoral par la société civile haïtienne. "Je souhaite rendre hommage solennellement aux organisations qui ont permis à travers leur travail de faire avancer des causes difficiles qui nécessitent un travail de longue haleine. La lutte en faveur du respect des droits humains est un combat permanent dans lequel l'Union européenne est décidée à rester aux côté du peuple haitien" a déclaré Monsieur Jeroen Witkamp, Chef de la section gouvernance de l'Union européenne en Haïti. Les trois nouveaux projets qui sont lancés à l'occasion de cette célébration sont:

Le projet "Promotion et protection des droits des femmes en Haïti", mis en œuvre par l'organisation CISV (Associazione Comunita Impegno Sevrizio Volontariato) qui vise à améliorer la promotion et la protection des droits des femmes et à promouvoir l’égalité de genre en Haïti. Le projet " Ansanm kont vyolans sou timoun", mis en œuvre par Plan International UK et qui vise à renforcer le rôle de la société civile dans la protection des enfants vulnérables en Haïti. Le projet "Education, porte d'entrée de la décentralisation: mis en œuvre dans le district scolaire de Jean rabel", exécuté par l'organisation Adema (Ansanm pou yon demen miyo en Ayiti) et qui vise à favoriser, avec une plus grande équité, l’accès à une éducation de qualité dans le Nord d'Ouest du pays.