Haiti

L'ouragan Emily passe à la catégorie 4 et menace directement Haïti

Source
Posted
Originally published
Le gouvernement décrète l'état d'alerte pour quatre départements incluyant Port-au-Prince ; inondations à St-Marc

L'ouragan Emily, passé à la catégorie 4 sur l'échelle Saffir-Simpson qui en compte 5, se dirigeait vendredi matin vers la partie méridionale d'Haïti où l'état d'alerte a été décrété. Le comité permanent de gestion des risques et désastres a en effet déclenché la première phase d'alerte dans quatre départements : le Sud, le Sud-Est, la Grand'Anse (sud-ouest) et l'Ouest incluyant Port-au-Prince.

La population est appelée à la prudence maximale et à l'adoption de mesures préventives surtout dans les zones à risques alors que les premières pluies diluviennes ont provoqué des inondations à St-Marc, ville située pourtant dans le département de l'Artibonite (nord) qui ne faisait pas l'objet d'avis d'inondations dans les derniers bulletins du service national de météorologie (CNM). Des correspondants locaux ont rapporté que des habitations précaires et des véhicules ont été emportés par les eaux qui ont submegé cette ville, jeudi soir.

Selon le bulletin numéro 17 de l'administration nationale océanique et atmosphérique (NOAA), diffusé par l'office des Nations Unies à la coordination de l'aide humanitaire (OCHA), toute la péninsule que constituent Haïti et la République Dominicaine est concernée par le passage d'Emily. La zone comprise entre la frontière haïtiano-dominicaine et Port-au-Prince pourrait se trouver directement sur la trajectoire de l'ouragan dans les prochaines 24 heures. Les institutions humanitaires internationales sont en contact permanent avec les autorités haïtiennes et la mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) en vue de faire face à toute situation d'urgence.

Localisé vendredi matin à moins de 500 kilomètres au sud de Port-au-Prince, le cyclone s'est transformé en un système de catégorie 4 au cours des dernières heures. En République Dominicaine, un avis de tempête a été émis par les autorités. Le bureau national de météorologie a indiqué que les villes frontalières de Banì et de Pedernales sont particulièrement menacées par Emily qui se trouvait vendredi, aux premières heures, à 400 kilomètres de Santo Domingo. Le deuxième ouragan qui s'est développé dans l'Atlantique, depuis le début de la saison cyclonique, est accompagné de rafales de vent supérieures à 185 kilomètres/heure et a déjà balayé la côte caraïbe du Venezuela, de Trinidad and Tobago et de la Grenade avant de menacer les Antilles Néerlandaises et la Jamaïque.

La semaine dernière, l'ouragan Dennis avait déjà sévèrement frappé Haïti faisant notamment une cinquantaine de morts, une vingtaine de blessés, des dizaines de disparus et 15.000 sinistrés selon un bilan encore provisoire communiqué par la protection civile.