Haiti

L'OIM soutient les efforts de relèvement de la ville de Port-au-Prince ravagée par le séisme par le biais d'une série télévisée humoristique

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Haïti - L'OIM produit une comédie de situation, ou Sitcom, intitulée Tap Tap, nom courant pour désigner les transports publics en Haïti, afin d'aider, par l'humour, les Haïtiens, dont bon nombre vivent encore dans les camps et les communautés ravagées par le séisme depuis que la catastrophe a frappé le pays il y a deux ans.

La sitcom en cinq parties vise à sensibiliser la population sur les problèmes causés par les déplacements massifs dans une capitale. Elle met également en évidence le rôle principal du gouvernement d'Haïti dans les efforts de reconstruction et de réinstallation. La première diffusion publique de Tap Tap devant un public haïtien a eu lieu le 27 janvier à Jalousie, un bidonville perché sur les hauteurs de Pétionville, le cœur commercial de la capitale. A Jalousie, plusieurs centaines de personnes se sont réunis pour regarder le film et en ont redemandé.

Les Tap taps sont des camions peints dans des couleurs vives et utilisés pour les transports en commun. Ils sont un symbole des mouvements et de la vie quotidienne des Haïtiens. Les haïtiens aiment l'humour et la sitcom s'appuie sur du contenu humoristique afin d'apporter un divertissement bien mérité à une population qui vit sous tant de pression et de stress.

Egalement intitulée Tap Tap, la série est réalisée par Laudel « Zaka » Chery, un jeune réalisateur haïtien talentueux, et son équipe. La sitcom est un concept original développé par l'OIM en Haïti qui a été transformée en un film par Zaka et son équipe de réalisation. L'objectif de Tap Tap est de représenter des interactions de la vie réelle dans lesquelles les Haïtiens peuvent se reconnaître, rire de leurs problèmes et célébrer leur culture pleine de vie. Le premier épisode est diffusé dans les quartiers ravagés par le séisme à travers Port-au-Prince.

Tap Tap a été en partie inspirée par la sitcom britannique Steptoe and Son, diffusé au Royaume-Uni dans les années 70 et 80. La sitcom est centrée sur une famille travailleuse des bidonvilles urbains, pour laquelle le Tap tap est une bouée de sauvetage.

Tout comme Steptoe, Tap Tap traite avec humour des conflits intergénérationnels entre un père er son fils alors qu'il conduit à travers la capitale.

« Nous sommes enchantés de jouer un rôle dans le soutien d'un jeune réalisateur haïtien talentueux, en particulier de quelqu'un qui comprend la valeur de l'humour pour sensibiliser les gens », a déclaré Luca Dall'Oglio, chef de mission de l'OIM en Haïti.

Le gouvernement et la communauté humanitaire se heurtent à des problèmes considérables pour persuader les plus de 500 000 personnes qui sont toujours dans les camps à rentrer chez elles. Plusieurs stratégies ont permis de vider certains des camps les plus importants. Certains bénéficiaires se voient offrir une aide à la location ou une aide directe pour rentrer chez eux.

La sitcom aide également à expliquer que pendant que la reconstruction bat son plein, il est temps de penser à d'autres solutions pour survivre à un autre cyclone ou une autre saison des pluies.

Dans le film, le Tap tap joliment décoré arpente les zones dévastées par le séisme, passe près de ravins et de flancs de coteaux sur lesquels sont installés des camps, et traverse des zones plus riches. Le Tap tap voyage au cœur même de la capitale ravagée par le séisme en suivant les aventures du chauffeur de taxi Mercidieu, son fils qui aime Facebook et le gérant du Tap tap qui a enduré les difficultés de la servitude en tant que restavek, lorsque ses parents l'ont donné alors qu'il était enfant.

Dans le premier épisode, le Tap tap tombe en panne à proximité d'un camp où le chauffeur est victime d'un vol puis secouru par un jeune homme avec des dreadlocks sorti d'un camp. Il obtient un emploi de gérant du Tap tap.

Le film est disponible ici: http://tinyurl.com/TapTapOne

Et sur Facebook: http://www.facebook.com/TapTapHaiti

Photos du premier episode: http://www.flickr.com/photos/haitilense2010/collections/72157628856610235/

Pour plus d'informations, veuillez contacter:

Leonard Doyle
OIM Communications Haïti
Tel: +509 3702-5066
E-mail: LDoyle@iom.int

International Organization for Migration
Copyright © IOM. All rights reserved.