Haiti

L'OEA appelle à un renouvellement de l'engagement à se focaliser sur Haïti deux ans après le séisme dévastateur

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Communiqué de presse

Deux ans après le séisme qui a causé la disparition de centaines de milliers de personnes et laissé plus d'un million d'habitants sans abri en Haïti, le Secrétaire général de l'Organisation des États Américains (OEA), Monsieur José Miguel Insulza , lance un appel à la communauté internationale pour que, d'une part, elle se réoriente et repense ses efforts de coordination de l'aide apportée à Haïti et d'autre part, elle travaille avec le Gouvernement et reconnaisse les autorités à cet égard. Le dirigeant de l'OEA a déclaré que, même si des progrès ont été enregistrés après le séisme, une meilleure coordination permettra de réaliser davantage.

Il a ajouté que "deux ans se sont écoulés et oui, des progrès ont été effectués". Nous avons des débris qui ont été nettoyés et des personnes vulnérables ont été relocalisées dans certains cas, mais environ un demi millions de personnes vivent sous les tentes. En vue de gérer ce problème de manière plus efficace, je pense que les partenaires, notamment les ONG, les donneurs internationaux et les institutions doivent renouveler leur engagement envers la coordination et la réalisation de travaux avec les autorités cette nouvelle année. Le Secrétaire général Insulza a également ajouté que les "institutions d'aide œuvrant en Haïti ont certainement de bonnes intentions, mais nous devons veiller à une meilleure coordination avec les autorités locales et nationales pour la fourniture de l'assistance".

"Cette année, une aide évaluée à des millions de dollars sera encore allouée à Haïti par la communauté internationale et plusieurs institutions. C'est là une occasion idéale de procéder à une ré-évaluation, sous la direction haïtienne, en vue de déterminer ce qui a été réalisé à ce jour, d'identifier les nouvelles priorités et d'établir ce qui peut être mieux fait", a-t-il déclaré.

Le dirigeant de l'organisation continentale a mis en relief les travaux réalisés par le Secrétaire général adjoint, l'Ambassadeur Albert Ramdin en matière de projets d'assistance de l'OEA Haïti; il a mis l'accent sur les travaux de coordination du Groupe d'amis d'Haïti qui se réunit au siège de l'Organisation à Washington, D.C.

Entretemps, l'Ambassadeur Albert Ramdin, Secrétaire général adjoint, a souligné le besoin de coordonner toutes les initiatives avec les dirigeants haïtiens. À son avis, les autorités haïtiennes doivent jouir de l'autorité voulue. "Tout en prenant en charge les besoins physiques et d'infrastructure, nous devons renforcer les capacités en Haïti," a dit Ramdin. "Renforcer les capacités rendra les institutions plus fortes et rétablira la confiance en Haïti."

L’Ambassadeur Ramdin croit aussi que le moment est venu pour la CARICOM et d'autres États membres de l'OEA et les pays à travers le monde d'explorer sérieusement les occasions d'investissement en Haïti. "Le peuple haïtien est un rude travailleur plein de talents et de créativité, mais il a été limité en fait de débouchés. Si la CARICOM et le reste du monde veulent réellement faire une différence en Haïti, il est temps d'explorer les occasions d'investissement", a-t-il ajouté.

Selon le Secrétaire général Insulza "l'OEA a promis de maintenir Haïti au premier rang de son agenda en 2012. Nous continuerons de fournir notre support toutes les fois que cela sera nécessaire. Notre engagement à long terme est réel."