Haiti

Les autorités haïtiennes et Caritas Haïti se mobilisent après le passage de Dean

Clémence Richard

Avec des vents dépassant les 200 km/h, le cyclone Dean a traversé, dans la nuit du 18 au 19 août, le sud de l'île d'Haïti. Les autorités locales dénombrent 9 morts et plus de 40 blessés. Celles-ci, avec le soutien de Caritas Haïti, organisent les secours et l'aide humanitaire.

Selon le système national de gestion des risques et des désastres (SNGRD), 4 236 maisons ont été endommagées par le cyclone de niveau 4 dont 1 167 détruites. Les infrastructures de base et l'agriculture ont également été durement touchées. Dans le diocèse de Jacmel, au sud est de l'île, 75 % des plantations ont été ravagées et la totalité des bananeraies est dévastée. « Grâce aux activités de prévention et de gestion de risques réalisées en amont sous l'égide du Comité national de protection civile, il y a beaucoup de dégâts matériel mais relativement peu de pertes en vies humaines », souligne Caritas Haïti. Pendant la phase de sensibilisation, les autorités haïtiennes ont joué un rôle de coordination des organisations de la société civile qui a permis de limiter les dégâts.

Au lendemain de la catastrophe, Caritas Haïti avec les Caritas diocésaines a fait une évaluation de la situation. L'organisation estime les besoins immédiats à environ 274 000 € pour l'achat et l'acheminement de produits de première nécessité, alimentaires et sanitaires. Dans les départements du Sud-est et de la Grande Anse, à l'extrémité ouest d'Haïti, les Caritas diocésaines ont déjà organisé des abris et permettent à 9 151 personnes d'être hébergées dans des centres d'accueil provisoires. Dans les diocèses particulièrement touchés, comme celui de Jacmel où les petits villages côtiers sont totalement détruits et où de nombreuses écoles sont endommagées, Caritas Haïti met en place deux projets : un programme de réparation et de reconstruction des habitations et une assistance aux écoles. Un troisième projet sera consacré aux pertes en agriculture et consistera en la recapitalisation des familles du secteur agricole et de la pêche.

Le Secours Catholique-Caritas France souhaite s'investir dans cette phase de la réhabilitation et apporter son soutien financier à la Caritas Haïti dans le cadre de l'appel aux dons lancé le 20 août dernier.