Le PNUD et ses partenaires donnent le ton pour l’atteinte des ODD avec la construction de trois nouvelles écoles

Report
from UN Development Programme
Published on 09 Oct 2015 View Original

Comme pour donner un signal clair de leur engagement pour la mise en œuvre des Objectifs de développement durable, le Programme des Nations pour le développement (PNUD), des organisations partenaires et les autorités locales ont inauguré dans la section communale de Monchil, trois nouvelles écoles. Il s’agit des écoles de Christ-Roi à Jacmel, de Deslandes et Sainte Marie de Latournelle à Léogâne, toutes trois rasées par le séisme de 2010.

« Garantir une éducation de qualité sans exclusion et équitable et promouvoir des possibilités d’apprentissage tout au long de la vie pour » est l’un des principaux objectifs de développements durables auxquels s’accordent plus de 150 pays pour l’agenda post-2015. La construction de ces écoles arrive au point nommé car Haïti a fait sien ce nouvel agenda de développement qui s’articule autour de 17 objectifs communément appelé « ODD ».

Ces trois nouvelles écoles s’inscrivent sur une liste de six écoles reconstruites par le PNUD en collaboration avec le Bureau Anglican de l’Education en Haïti (BAEH), la Finn Church Aid, la Norwegian Church Aid et le Ministère des Affaires Etrangères de la Finlande avec le financement du Gouvernement de la Finlande.

Uluc Baslanti, Représentant Régional de la Finn Church Aid (FCA) s’est réjoui de la participation des communautés dans l’achèvement des écoles : « La mission FCA se sent heureuse d’avoir contribué à ces travaux qui permettent aux enfants défavorisés vivant dans des zones reculées d’avoir droit à de bonnes infrastructures éducatives ».

Entamée au cours de l’année 2014, la construction de ces trois nouveaux bâtiments (respectant les normes parasismique et anticyclonique) va permettre à près de 1000 d’élèves aux niveaux préscolaire et fondamentale de retourner aux études dans des conditions requises.

« Ces constructions prennent en compte les résultats des études géotechniques permettant de déterminer la capacité portante de tous les sols de fondation. Elles respectent les normes paracycloniques du Code National du Bâtiment d’Haïti de 2012 et aussi les normes parasismiques en utilisant des nouvelles accélérations déterminées pour l’Ile d’Hispaniola par l’institut d’Etudes Géologiques des Etats Unis d’Amériques » a précisé Jean Mary Dutreuil, ingénieur de projet au PNUD.

Pour sa part, le Révérend Joël Racine, Représentant du Bureau Anglican de l’Education en Haïti (BAEH) a exhorté les populations bénéficiaires de ces infrastructures à bien les gérer et les protéger afin que les prochaines générations d’élèves puissent aussi en profiter pleinement.

La construction de ces écoles a contribué à la recapitalisation des familles affectées par le séisme de 2010: « Pendant toute la phase de construction, le projet a contribué à appuyer l’économie locale, à travers la création de 1340 emplois à moyen-terme, dont 279 pour femmes » a souligné Paola Soldà, chef du projet Débris-Léogâne, lequel projet ayant contribué à gérer et déblayer 250 000 m3.

Objectif de développement durable 4 : Veiller à ce que tous puissent suivre une éducation de qualité dans des conditions d’équité et promouvoir les opportunités d’apprentissage tout au long de la vie.