Haiti

Le Lycée Municipal de Bois-Greffin de Pétion-Ville reçoit du matériel scolaire

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Le 27 janvier 2012, c’était au tour du Lycée Municipal de Bois-Greffin de Pétion-Ville -commune de Port-au-Prince- de recevoir, 110 tables-bancs, 10 tableaux, 10 tables et 10 chaises offerts dans le cadre du Projet à Impact Rapide (QIP) de la MINUSTAH « Support à la rentrée scolaire », mis en œuvre par l’Association des Volontaires au Service International (AVSI). Objectif : permettre aux 400 élèves du primaire (rotation du matin) et 1.250 lycéens (après-midi) de suivre leurs cours dans de meilleures conditions.

Parce qu’en Haïti, 80% des écoles sont privées et certaines familles en supportent difficilement les frais, qui sont entre 6 à 10% plus élevés que dans les écoles publiques, ce QIP cible les écoles publiques défavorisées afin que les enfants puissent rester à l’école et évoluer dans un environnement favorable à l’apprentissage.

Le Lycée Municipal de Bois-Greffin, fondé en 1991, fait partie de la vingtaine d’écoles communales construites par la Mairie de Pétion-Ville visant à garantir l’éducation d’un plus grand nombre d’enfants de cette commune,

« L’école ne se résume pas à une bâtisse, mais nécessite du matériel scolaire et un personnel enseignant. Voilà pourquoi la Mairie de Pétion-Ville s’est adressée à la MINUSTAH », a expliqué Lourdy Kersaint, Responsable pour l’éducation de la Mairie de cette commune. En effet, comme le confirme Jerry Theodore, un élève de terminale, faute de bancs, « nous suivions les cours assis sur du parpaing ramené de chez nous ».

Le lot de matériels a été remis à l’établissement en présence du Représentant spécial adjoint du Secrétaire général, Coordonnateur résident et Coordonnateur humanitaire, Nigel Fisher, du Délégué du Département de l’Ouest, Louis Gonzague Edner Day, du Maire assesseur de Pétion-ville, Clark Erick Louis, et du Directeur Départemental Adjoint de l’Education (Ouest), Martelly Révolus.

« Lieu de culture, lieu d’apprentissage, l’école est aussi et surtout un lieu de vie dans lequel les enfants doivent se sentir bien et recevoir un enseignement de qualité dans des conditions optimales », a déclaré M. Fisher.

Le contingent guatémaltèque de la Police Militaire de la Mission a assuré le transport du matériel, tout comme lors des précédentes distributions, qui ont ciblé des établissements communautaires comme l’école « Elie Pleine Céleste » de la commune de Cornillon, au nord-est de Port-au-Prince, quatre écoles de la commune de Carrefour -l’Ecole de Slovénie, l’Ecole Louverture, l’Ecole Jean-Jacques Dessalines et l’Ecole de « Ti Sous » à Rivière Froide et l’«Institution mixte de DIEU reformée » de Thomazeau, au nord-est de la capitale, entre autres bénéficiaires.

Dans le cadre de ce QIP financé par la MINUSTAH à hauteur de 100.000 dollars américains, d’autres distributions sont prévues dans des écoles communautaires de Port-au-Prince et de Cité Soleil. A terme, ce sont 4.000 écoliers de 12 établissements publics défavorisés qui en bénéficieront, de même qu’une centaine d’artisans locaux auprès de qui le mobilier a été commandé.

Rédaction : Jonas Laurince
Edition : Habibatou Gologo