Haiti

Le HCR marque les deux ans apres les seisme en Haiti

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

12 Janvier 2012-Washington DC- Le jour de l’anniversaire de deux ans après le tremblement de terre dévastateur qui a laissé Haïti en ruines, l’agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) rend hommage aux deux millions environ d’Haïtiens affectés par le séisme.

Le HCR a apporté un important soutien à la suite du tremblement de terre en concentrant ses efforts dans la fourniture d’articles de secours d’urgence et, après la phase d’urgence, a contribué à donner aux victimes du séisme des documents d’identification civile et une protection aux victimes de violences sexuelles.

Puisque le nombre de personnes qui vivent encore dans des tentes après le séisme, a été réduit de 1,5 millions avant le tremblement de terre, à environ un demi-million maintenant, il serait faux de penser que les autres ont trouvé des solutions durables. De nombreuses personnes déplacées ont été victimes d’expulsions forcées et se sont retrouvées déplacées deux ou trois fois. Il est tentant pour la communauté internationale d’ignorer ce problème en considérant que les personnes déplacées sont désormais moins visibles, mais de ne pas fournir un soutien à ces « personnes déplacées dé-enregistrées » aurait des effets à long terme sur les communautés.

Le HCR, avec le soutien de partenaires haïtiens ACAT, le GARR et le JRS, en 2011 a été en mesure de fournir 5000 certificats de naissance pour les personnes déplacées. Vendredi dernier, 06 janvler 2012, le HCR et l’ACAT ont distribué 80 autres certificats pour la plupart à des enfants dans le camp de Carrefour à Port-au-Prince, Haïti.

Quelques instants avant la distribution, ces enfants n’ont pas d’existence légale. Ce morceau de papier représente leur capacité à s’inscrire et avoir un diplômé de l’école, de voter, se marier légalement, avoir accès aux services d’État et être traités avec dignité et humanité », a déclaré Tooze Charity, Administratrice Principale d’Information Publique du HCR à Washington DC, présente à la distribution.

Le HCR est encouragé par les promesses que le gouvernement haïtien a faites lors des réunions ministérielles tenues à Genève les 7 et 8 décembre 2011. La délégation s’est engagée à ratifier la Convention de 1954 sur le Statut des Apatrides et celle de 1961 sur la Réduction des cas d’apatridie et a promis de contribuer à mettre à jour le système d’état civil en le rendant accessible aux personnes partout en Haïti, et de mener une campagne de sensibilisation de la population. L’engagement du Gouvernement à ratifier les Conventions constituera un précédent pour toute la région des Caraïbes – où peu de pays ont signé la Convention.

À ce jour, environ 40% de la population ne dispose pas d’un certificat de naissance. L’UNHCR appuiera le Gouvernement dans ses efforts législatifs. En outre, le HCR a établi un partenariat avec KOFAVIV, une organisation associative de femmes dirigées par et pour les survivants de violence sexuelle, sur un programme de « maison sûre » pionnier, qui est actuellement dans sa seconde phase. Le projet comprend une composante subsistance, où, grâce à l’appui des partenaires, les femmes reçoivent des micro-crédits, une formation en matière de gestion financière, ainsi que des services médicaux et psychosociaux. L’objectif du HCR est de rendre autonomes d’ici la fin du programme global les femmes, afin qu’elles forgent avec succès leur avenir.

Même s’il y a eu de grands progrès en Haïti, le HCR demeure alarmé par le taux de violence sexuelle dans les camps, en particulier contre les jeunes filles. Le HCR exhorte le Gouvernement à sensibiliser et former la police locale, de sorte que les auteurs de crimes sexuels soient reconnus coupables et condamnés. Dans un climat d’impunité, les victimes se font rarement connaître, et les auteurs ne sont pas découragés à ne pas attaquer les femmes et les filles vulnérables dans les camps.

Le HCR est encouragé par les nouveaux projets qui fournissent argent et aide au logement à des centaines de milliers de déplacés haïtiens qui sont réinstallés hors des camps. Toutefois, le HCR espère qu’ils sont réinstallés dans des zones où ils auront accès à un travail, des ressources et aux structures de la communauté au sein desquelles ils peuvent durablement s’établir et ne pas être contraints par le désespoir de quitter en grand danger leur pays par voie maritime.

Liens pour voir les videos:

Getting Paper’s In Haiti

Surviving the Camps

Link to photos from 12/6/11Birth Certificate Registration in Carrefour camps: