Le gouvernement haïtien et ses partenaires lancent officiellement le Bureau National d'Evaluation Environnementale (BNEE)

Report
from European Union
Published on 09 Oct 2015 View Original

Port-au-Prince, le 8 Octobre 2015. Le Ministère de l'Environnement (MDE), le Bureau de l'Ordonnateur National du Fonds européen de développement (BONFED) l'Union européenne (UE) et le Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD), ont lancé officiellement les activités du Bureau National d'Evaluation Environnementale (BNEE).

A cette occasion, le Ministre de l'Environnement, Monsieur Dominique PIERRE a souligné la grande importance de cet organe pour Haïti : " La mise en œuvre du BNEE répond à une exigence constitutionnelle de protéger la population contre les pratiques susceptibles de perturber l'équilibre écologique. C'est une contribution significative dans le cadre du renforcement des capacités institutionnelles du Ministère à accomplir sa mission."

L'Ordonnateur National du Fonds Européen de Développement, Monsieur Charles JEAN JACQUES a de son côté affirmé ; " L'une des priorités du gouvernement de la République est la protection et valorisation de l'environnement, pour assurer sa durabilité, accroître ses attraits, améliorer le cadre de vie et réduire la vulnérabilité. Aussi le gouvernement a donc fait le choix d'augmenter la valeur des investissements ciblant la mise en œuvre de projets porteurs en termes de protection et de valorisation des ressources naturelles; de réduction de la vulnérabilité environnementale du territoire et de la population; de croissance accélérée et équilibrée de l'économie. Ce programme qui a contribué à la mise en place du BNEE est financé sur la ligne budgétaire du Développement et de la Coopération Internationale de l'Environnement de la Commission Européenne. Il vise la réduction de la vulnérabilité d'Haïti face au changement climatique permettant ainsi de renforcer la capacité du gouvernement à intégrer la viabilité environnementale et l'adaptation au changement climatique dans les politiques, stratégies, programmes et projets de développement durable et des impératifs de réduction de la pauvreté."

L'ambassadeur de l'Union européenne, M. Vincent DEGERT, a déclaré : " Le changement climatique et la préservation de l'environnement sont des préoccupations désormais mondiales; l'UE à travers ses politiques internes comme de développement est fortement engagée dans ce combat comme l'illustre la préparation de la prochaine conférence COP21 qui débutera le mois prochain. Mais, au-delà des grands rendez-vous internationaux, il appartient à chaque pays de se fixer ses propres objectifs en la matière et de prendre en main son destin environnemental.

En appuyant la mise en place du bureau national, nous envoyons un signal très fort quant à l'importance que revêtent les enjeux environnementaux pour le développement d'Haïti. La situation actuelle exige en effet que des moyens substantiels, tant institutionnels que financiers soient déployés, afin d'aider l'Etat haïtien à mieux répondre à l'urgence environnementale. "
La Représentante du PNUD en Haïti, Madame Yvonne HELLE, s'est pour sa part exprimée en ces termes : " Le rôle de l'Etat en tant qu'acteur essentiel dans le domaine de la protection de l'environnement est incontournable. C'est dans ce sens que le PNUD appuie la mise en place et le lancement officiel de ce bureau afin que des politiques publiques et des réformes cohérentes soient engagées car 2030 pointe déjà à l'horizon."

Devant le constat de la dégradation continue de l'environnement, elle a salué l'opérationnalisation de ce bureau en particulier dans le contexte de l'adoption du nouveau cadre de développement " Objectifs de Développement Durable" communément appelé " ODD " et a ajouté: " Nous n'avons plus de temps à perdre. Il y a urgence. Nous devons réfléchir aux incidences de nos choix sur l'environnement et devenir de meilleurs gardiens de notre planète." Elle a invité chaque haïtien et chaque leader à protéger Haïti et le monde à travers l'environnement en vue de garantir l'avenir des enfants, tout en insistant sur le fait que le BNEE peut grandement aider dans cette lutte.

Le BNEE est un organe techniquement déconcentré, qui a pour mission de promouvoir et de mettre en œuvre le Système national d'évaluations environnementales, dédié à l'analyse et à la prise en compte du facteur environnemental dans les politiques publiques de l'Etat haïtien, de manière transversale.
Ce système d'évaluation environnementale comprendra des Etudes d'impact environnementale (EIES) qui permettront d'analyser, en amont, les conséquences potentielles sur l'environnement des divers programmes, plans et politiques publiques de l'Etat à l'échelle nationale, afin de prioriser ceux dont les impacts négatifs sur le milieu naturel et les écosystèmes sont moins élevés.

Les Evaluations environnementales et stratégiques (EESS), autre élément du système, permettront d'améliorer la planification en analysant les programmes, plans et politiques à la lumière des priorités de développement durable.

Enfin, les Audits environnementaux et sociaux (AES) permettront de collecter des informations en rapport avec les différents projets et programmes et de vérifier, à partir d'un ensemble d'indicateurs pré établis, la conformité de ces derniers aux normes environnementales.

Le BNEE veillera dans l'ensemble à intégrer les normes et bonnes pratiques environnementales et sociales dans la planification et la réalisation de tous les projets, programmes, plans relatifs à l'environnement, qui se déploient dans le pays.

  • FIN -

CONTEXTE

La création de cette instance s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la politique environnementale de l'État Haïtien. C'est le résultat d'une fructueuse coopération entre le Ministère de l'Environnement (MDE), la Délégation de l'Union européenne en Haïti et le Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD) en Haïti.
Pour assurer le fonctionnement du BNEE dans des conditions optimales et mettre à sa disposition les moyens adéquats, le Ministère de l'Environnement et ses partenaires ont élaboré deux avant-projets de loi dont un avant-projet de Loi générale sur l'évaluation environnementale et un avant-projet de Loi organique portant attribution, organisation et fonctionnement du Bureau national d'évaluation environnementale (BNEE) qui devront être soumis au vote du Parlement haïtien.