Haiti

Le COVID-19, un défi de plus pour la réalisation des droits des femmes

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Journée Nationale du Mouvement des Femmes Haïtiennes

Communiqué de presse

Port-au-Prince, le 3 avril 2020 : Haïti commémore cette année la journée nationale du mouvement des femmes haïtiennes dans un contexte particulier, car marqué par la propagation du COVID-19 et son impact sur le quotidien des femmes et des filles haïtiennes.

Sous l’impulsion des mouvements de femmes haïtiennes, le pays a réalisé de nombreuses avancées dans la lutte pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et des filles. Il reste néanmoins beaucoup à faire, et le COVID-19 peut avoir un impact négatif sur certains de ces acquis.

Le système des Nations Unies appelle au respect des mesures adoptées par le gouvernement le 19 mars dernier pour ralentir la progression du coronavirus, bien que celles-ci ont un impact négatif sur le quotidien de la population haïtienne, en particulier celui des femmes dont 75% gagnent leur vie au moyen d’activités informelles ou dépendent de transferts d’argent de la diaspora qui est elle aussi en difficulté.

En effet, en période de crise, les niveaux de violence domestique et d’exploitation sexuelle augmentent, d’une part parce que les ménages sont soumis à des tensions croissantes dues aux préoccupations liées à la sécurité, à la santé et à l’argent, et d’autre part du fait des cadres de vie souvent exiguës. Ce type de violences affectent de manière disproportionnée les adolescentes, les femmes handicapées, les femmes issues de milieux défavorisés, les femmes aidant aux tâches ménagères, et les femmes migrantes. Dans le contexte actuel, nous nous devons tous d’être vigilant et d’agir pour prévenir et sanctionner les violences à l’encontre des filles et des femmes selon les dispositions de la loi.

Le système des Nations Unies salue vivement les femmes œuvrant dans le secteur de la santé en Haïti. Qu’elles soient médecins, sages-femmes et infirmières, elles se retrouvent en première ligne du combat contre la propagation du coronavirus et la prise en charge des personnes affectées par le COVID-19.

L’ONU félicite les femmes leaders haïtiennes qui s’impliquent pour prévenir la progression de l’épidémie et atténuer ses impacts sur la population du pays. Nous appelons tous les acteurs nationaux et internationaux à prendre en compte les besoins, à encourager la participation, et à suivre le leadership des femmes et des filles d’Haïti à tous les niveaux de la prévention et de la réponse au COVID-19.

FIN

Contact : Béatrice Nibogora, Cheffe, Communication Stratégique et Information Publique (SCPI) – Porte-Parole, Bureau Intégré des Nations Unies en Haïti – BINUH, nibogorab@un.org, http://binuh.unmissions.org/; @BINUH_UN.