Haiti

Le chikungunya continue de se propager : le MSPP réitère les consignes et met en garde contre des médicaments contrefaits

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Divers secteurs d’activités sérieusement perturbés par l’épidémie

Publié le mardi 20 mai 2014

Le service d’épidémiologie au Ministère de la santé publique et de la population (MSPP) a établi mardi à 3.460 le nombre de personnes affectées par le chikungunya enregistrées dans les centres de santé.

L’épidémiologiste Anne-Marie Désormeaux qui renseignait sur le dossier lors d’une conférence de presse, estime que ce chiffre est bien en-deçà du nombre effectif de personnes atteintes, vu que la plupart d’entre elles se soignent à la maison.

De concert avec le Dr Donald François, coordonnateur à l’Unité d’appui à la décentralisation sanitaire au MSPP, Mme Désormeaux a réitéré les consignes en vue de faire échec au moustique vecteur de la maladie. Ensemble, ils ont lancé une mise en garde contre la consommation de médicaments contrefaits et la spéculation sur les prix des médicaments recommandés en la circonstance.

Le chikungunya fait actuellement des ravages en Haïti. De nombreuses personnes en sont affectées et cela a un impact visible sur divers secteurs d’activités dont les établissements scolaires. Le taux d’absence dans les écoles est particulièrement élevé. Le problème est d’autant plus critique que cela se produit à un moment où les examens de fin d’année ont débuté dans de nombreuses écoles. [jmd/RK]