Le chef humanitaire des Nations Unies en mission en Haïti et Panama au début de la saison cyclonique

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 05 Jul 2018

(Panama, 5 juillet 2018) Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires (USG) et Coordonnateur des secours d'urgence (ERC), Mark Lowcock, a terminé aujourd’hui une mission de trois jours en République d’Haïti et en République du Panama.

« Il était important pour moi d’entreprendre cette mission maintenant – au début de la saison cyclonique – afin de constater les efforts menés par les gouvernements de la région pour se préparer aux catastrophes naturelles », a déclaré M. Lowcock à la fin de sa première visite en Haïti et au Panama. « J’ai été informé sur les efforts de préparation en cours qui ont besoin d’être soutenus. »

À son arrivée en Haïti le 3 juillet, M. Lowcock s’est rendu dans le département du NordEst pour évaluer la réponse aux catastrophes naturelles successives et a écouté les gens qui luttent encore pour récupérer de ces désastres. « Trop d’Haïtiens ont terriblement souffert d’actes de la nature au cours de cette décennie. Après un tremblement de terre, des ouragans, des inondations et une sécheresse récurrente, la résilience remarquable des Haïtiens a été prouvée. Mais il n'est pas surprenant qu'après ces chocs successifs, et malgré les efforts conjoints du gouvernement et de la communauté internationale, un nombre considérable d'Haïtiens aient encore besoin d'assistance, non seulement pour subvenir à leurs besoins, mais aussi pour reconstruire leurs moyens de subsistance and devenir plus résilients aux risques futurs. »

À Fort Liberté, capitale du Nord-Est, il a visité le Centre d’opérations d’urgence départemental. « J'ai été impressionné par la prévoyance et le dévouement des professionnels qui travaillent pour se préparer et répondre aux catastrophes naturelles. Ils font la différence avec le soutien des Nations Unies et de ses partenaires, mais nous devons maintenir le cap et poursuivre les préparatifs », a-t-il déclaré.

À Ouanaminthe, M. Lowcock a visité un centre de ressources frontalières et un centre d'accueil, où du personnel formé offre de l’assistance et protection aux personnes retournées et déportées de la République Dominicaine, y compris aux femmes et enfants séparés de leurs parents. Ce même jour, une fille de 15 ans et sa mère ont été réunies dans un centre voisin après 10 ans de séparation.

M. Lowcock a également rencontré des personnes handicapées qui reçoivent de l'assistance dans une organisation locale, où une partie du personnel dévoué et des bénévoles sont eux-mêmes handicapés. « J'ai rencontré Keffthara, 13 ans, qui a bénéficié d'une scolarité adaptée pour son développement et sa réinsertion dans le système éducatif. J’apporterai les histoires des Haïtiens que j’ai rencontré au Sommet Mondial sur le Handicap à Londres les 23 et 24 juillet », a déclaré M. Lowcock.

Lors de réunions avec des représentants du gouvernement à Port-au-Prince, M. Lowcock a réitéré l’appui des Nations Unies et de ses partenaires aux efforts du gouvernement en matière de préparation aux catastrophes naturelles. Il a félicité le gouvernement pour son engagement à répondre aux besoins des Haïtiens les plus vulnérables, y compris de personnes à travers le pays qui luttent chaque jour pour se nourrir. Il a également réitéré l'engagement des Nations Unies à soutenir les efforts du gouvernement pour éradiquer le choléra en Haïti.

M. Lowcock a remercié les donateurs pour le généreux soutien qu'ils apportent à Haïti depuis des années, mais a souligné que le Plan de réponse humanitaire d’Haïti n'est financé qu'à hauteur de 9% cette année. « Plus de ressources financières sont nécessaires pour fournir une assistance vitale et de protection à plus de 2 millions d'Haïtiens cette année », a-t-il déclaré.

Au Panama, le Chef humanitaire des Nations Unies a rencontré la Vice-présidente et Ministre des Affaires étrangères, Isabel de Saint Malo de Alverado, et d'autres représentants gouvernementaux pour discuter du rôle crucial du Panama dans le renforcement de l'action humanitaire dans la région. Il a également rencontré les partenaires humanitaires et de développement régionaux, et a réitéré son soutien aux efforts de préparation régionaux.

Il a souligné que le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA) joue un rôle important dans le soutien à la préparation opérationnelle régionale pour répondre aux crises, notamment en fournissant un personnel spécialisé pour appuyer la coordination lorsqu’un désastre survient, ou est sur le point de survenir, tel que dans le cas de catastrophes prévisibles comme les ouragans.

Le 6 juillet, le Coordonnateur des secours d'urgence informera les États membres des Nations Unies à New York sur les efforts de préparation aux ouragans dans la région.

FIN

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.