Lancement du programme Agriculture et sécurité alimentaire

Report
from Government of France
Published on 01 Mar 2013 View Original

Mardi 26 février, l’Agence Française de Développement et le Ministère de l’Agriculture ont lancé dans le département du Sud le programme « SECAL » agriculture et Sécurité Alimentaire. Le maintien de la sécurité alimentaire et la souveraineté alimentaire sont des enjeux majeurs du gouvernement haïtien, et soutenus par la communauté internationale. En effet, plus de 80% des ménages vivant sous le seuil de pauvreté sont en zone rurale où l’agriculture constitue la principale activité. Cela, alors que la production nationale compte seulement pour 43% des disponibilités alimentaires et dépend majoritairement des importations (51%). Par comparaison, en 1981, les importations n’atteignaient pas plus de 20%.

Ce programme, d’un montant total de 12 millions d’euros pour le département Sud, structure deux filières majeures en Haïti : le maïs et les œufs. En plus de faire partie de l’alimentation de base des haïtiens, leur production domestique ne suffit pas et est soumise à une rude compétition. Soutenir ces filières est un pas de plus vers la recherche d’une autonomie alimentaire, fondamentale pour le pays. C’est aussi un pas en faveur de la réalisation du 1er Objectif du Millénaire pour le Développement, qui vise à réduire l’extrême pauvreté et la faim.

Le programme, piloté par la structure décentralisée du Ministère de l’Agriculture dans le département, se décline en plusieurs volets et appuie l’ensemble des acteurs des filières. Il prévoit un soutien technique et financiers aux producteurs, impliquant les réseaux de fournisseurs d’intrants (engrais, semences ...), ainsi qu’aux associations de producteurs et d’irrigants. Les transformateurs seront appuyés afin d’améliorer leurs matériels et leurs pratiques. Par ailleurs, le programme favorisera les investissements des aviculteurs et proposera un appui technique. Afin de favoriser la mise en place de pratiques culturales innovantes respectueuses de l’environnement, un cadre de partenariat de recherche entre l’Institut National de Recherche Agronomique de Guadeloupe et le Ministère de l’Agriculture Haïtien devrait être signé prochainement. Enfin, une partie des débouchés de leur production sera assurée grâce à la politique d’achats locaux mise en place depuis 2006 pour fournir les cantines scolaires haïtiennes. L’objectif est de créer une dynamique d’entraînement sur les filières en augmentant les revenus des producteurs.

Comme pour chacune de ses actions en Haïti, l’AFD travaille avec des partenaires locaux en association à une expertise internationale pour mettre en place les différentes composantes du projet.

Liens utiles :

publié le 01.03.2013