Haiti

L'aide humanitaire à Haïti se multiplie après le passage de l'ouragan Dennis

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
L'USAID et le Japon sont notamment sur les rangs
L'agence américaine pour le développement international (USAID)a débloqué une aide de 50.000 dollars en faveur des victimes de l'ouragan Dennis qui avait fait au moins 40 morts, 16 disparus et 15.000 sinistrés en Haïti, les 6 et 7 juillet derniers. D'importants dégâts dans le domaine de l'agriculture et des infrastructures avaient été également enregistrés. Le chargéd'affaires de l'USAID Douglas Griffiths qui avait déclaré le 15 juillet, une partie d'Haïti en situation de désastre humanitaire, a identifié des besoins d'urgence en matière d'eau potable, de couches et d'articles hygiéniques. La fédération internationale des sociétés de Croix-Rouge et du Croissant Rouge, l'Organisation mondiale de la santé (OMS), et le Catholic relief service (CRS) ont apporté de la nourriture, de l'eau potable et des kits de matériels d'urgence aux nombreux sinistrés.

Pour sa part, le Japon, partenaire traditionnel d'Haïti, a remis au gouvernement intérimaire une aide de 11 millions de yens consistant notamment en des couvertures et des postes de radio portatifs. L'Union européenne a accordé un montant de 400.000 euros (environ 500.000 dollars) à Haïti.

L'ONG World Concern affirme avoir volé au secours de plusieurs milliers d'haïtiens, après le passage du cyclone Dennis au large des côtes méridionales du pays. La directrice de l'organisation, Kelly Miller, précise que des employés de World Concern ont fourni une aide alimentaire et du matériel sanitaire aux populations des zones affectées par l'ouragan.

L'ONG a également apporté une assistance d'urgence à 18.000 personnes, en leur distribuant des aliments de base et des articles utilitaires comme des allumettes, du papier hygiénique et du savon.

Aucun bilan définitif des dégâts humains et matériels causés par Dennis n'a encore été communiqué par la protection civile haïtienne, deux semaines après le passage du premier ouragan né dans les Caraïbes depuis le début de la saison cyclonique, le 1er juin.