Haiti

La prison de Jacmel équipée d’un nouveau système de filtration d’eau

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Un appareil de traitement de l’eau par ultra filtrage est, depuis une semaine, fonctionnel dans le centre carcéral de Jacmel -département du Sud-Est. Son installation a été financée par la Section Réduction de la Violence Communautaire (RVC) de la MINUSTAH, à hauteur de quelque 70.000 dollars américains, et exécuté par l’ONG Life Giving Force (LGF). Le projet s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la propagation de l’épidémie du choléra dans le département du Sud-Est, notamment par l’installation de ce type d’appareils dans les Centres Polyvalents de sept communes du département du Sud-Est et dans certains centres de détention du pays.

D’une capacité de 20.000 litres par jour et pouvant bénéficier à 5.000 personnes, le système de traitement d’eau par ultra filtrage qui vient d’être installé à la prison de Jacmel permet d’approvisionner en eau potable, de manière continue et à long terme, le personnel administratif et les détenus, et ainsi contribuer à réduire de manière significative les risques de contamination par des maladies véhiculées par l’eau, en particulier le choléra.

Les bénéficiaires s’en réjouissent. Pour le responsable (a.i.) de l’Administration pénitentiaire de Jacmel, Gesny Jean, «c’est un projet utile et important. Disposer d’une station de purification d’eau à la prison est un bon moyen pour combattre l’épidémie de choléra, dont quelques cas avaient d’ailleurs été signalés dans cet établissement pénitentiaire, faisant des victimes parmi les détenus ». Autre motif de satisfaction pour M. Jean, le projet a été réalisé « en un temps record ». En effet, il s’est écoulé deux semaines entre « l’évaluation du site par l’équipe technique de LGF, la conception de la configuration, l’installation du filtre et la formation technique du personnel de la prison ».

Quant aux détenus, c’est avec un soulagement manifeste qu’ils se servent désormais de ce précieux liquide. «Nous sommes vraiment soulagés par l’installation de cet appareil parce qu’auparavant, nous recevions de façon irrégulière des comprimés « aquatabs » pour traiter l’eau du robinet », témoigne un jeune détenu.

Egalement équipés d’appareils de traitement de l’eau par ultra filtrage, capables de produire, chacun, 20.000 litres d’eau potable par jour et de systèmes autonomes de production d’énergie, les sept centres polyvalents sont, eux, opérationnels depuis le 22 novembre 2011. Leur construction a été financée par la Section RVC à hauteur de 1.367.000 dollars américains. Ces centres, destinés à renforcer les capacités des collectivités locales, se trouvent à Grand-Gosier, Belle-Anse, Marigot, Cayes-Jacmel, La Vallée, Bainet et Côte- de-Fer.

Rédaction : Jeffrey Clark Lochard
Edition : Habibatou Gologo