Haiti

La MINUSTAH salue la ratification du Pacte international relatif aux droits économiques,sociaux et culturels par le Parlement haïtien

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Port-au-Prince – 2 février 2012 - La Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) salue la ratification, le 31 janvier 2012, du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels (PIDESC) par le Parlement de la République d’Haïti lors de la première session de l’Assemblée nationale depuis l’élection de ses nouveaux président, le sénateur Simon Dieuseul Desras, et vice-président, le député Levaillant Louis Jeune, au cours du même mois de janvier . Cette ratification illustre la volonté des autorités haïtiennes d’œuvrer à la réalisation des droits économiques, sociaux et culturels de tous les Haïtiens et de lutter durablement contre la pauvreté et l’exclusion sociale.

La ratification de cet instrument international constitue une étape importante dans l’élargissement du champ de protection des droits de l’homme en Haïti. Elle ouvre en outre des perspectives intéressantes en matière de coopération au développement en faveur d’Haïti. Le PIDESC engage en effet la communauté internationale à s’investir davantage pour soutenir les efforts du gouvernement en vue d’assurer l’accès égal à l’éducation, à la santé et à un niveau de vie décent y compris à l’eau, à l’alimentation et à un logement adéquat qui concourent à la réduction de la pauvreté.

Depuis 2008, la MINUSTAH, en particulier à travers sa section des droits de l’homme/Bureau du Haut Commissariat aux droits de l’homme en Haïti, et sa section des affaires politiques, a mené un plaidoyer important en faveur de cette ratification. La Mission a récemment soutenu le « Parlement Jeunesse Haïtien » dans ses travaux qui ont abouti à la ratification symbolique du Pacte lors de sa dernière session tenue du 21 au 28 octobre 2011.

La MINUSTAH est engagée à accompagner l’Etat haïtien dans la mise en œuvre du Pacte par un appui technique à l’harmonisation des politiques, des programmes et de la législation nationale. Le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels fait partie d’une série d’instruments internationaux dont l’adoption et la ratification avaient été recommandées à l’Etat haïtien par les principales instances internationales des droits de l’homme, en particulier, le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, à travers son Examen Périodique Universel, la Haut-commissaire adjointe aux droits de l’homme, Mme Kyung-wha Kang, l’expert indépendant sur la situation des droits de l’homme en Haïti, Michel Forst et la Rapporteuse spéciale sur le logement convenable, Mme Raquel Rolnik.

La MINUSTAH félicite les parlementaires pour cet acte hautement symbolique, en attendant la poursuite du processus en cours au sein du Parlement devant aboutir à la ratification d’autres instruments internationaux.