La FICR élève son appel à plus de 100 millions de francs suisses afin de répondre aux besoins d'urgence et de long terme

16 janvier 2010

La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a revu à la hausse son appel pour Haïti. Elle cherche désormais à recueillir 105,7 millions de francs suisses (USD 103 millions / EUR 73 millions) afin d'assister 300 000 personnes pendant trois ans.

Remplaçant l'appel préliminaire d'urgence d'un montant de 10 millions de francs suisses lancé le 12 janvier, cet appel révisé définit les grandes lignes de la réponse à la catastrophe que compte apporter le plus grand réseau humanitaire de la planète. Il prévoit un renforcement substantiel de l'aide d'urgence. Dans les jours et semaines à venir, l'accent sera mis, notamment sur la réduction des risques de maladies véhiculées par l'eau.

"Ce nouvel appel prend aussi en compte la nécessité d'un soutien durable et de longue haleine aux communautés haïtiennes sinistrées", explique Yasemin Aysan, sous-secrétaire général en charge des interventions en cas de catastrophe. "Le tremblement de terre a totalement dépouillé une multitude d'individus de biens et ressources déjà très limités. Beaucoup doivent à présent reconstruire leurs existences de fond en comble."

L'aide au relèvement pourra inclure, par exemple, la reconstruction d'habitations et d'éléments de l'infrastructure communautaire.

En dépit d'énormes problèmes de logistique, l'opération de secours se consolide

Cette annonce intervient alors que l'aide continue d'arriver dans la ville de Port-au-Prince ravagée par le séisme. Hier (vendredi 15 janvier), deux avions chargés de 22 tonnes de secours se sont posés sur l'aéroport de la capitale. Aujourd'hui, un convoi de matériel et de personnel humanitaire s'est mis en route depuis Saint-Domingue (République dominicaine).

Dans les jours à venir, la Fédération internationale devrait disposer sur le terrain de quatorze unités d'intervention d'urgence opérationnelles (pour plus d'informations sur ces 'ERU', click here). Cela comprendra deux "camps de base" destiné à couvrir tous les besoins logistiques et techniques de la phase initiale de l'opération d'assistance.

Ces camps serviront également de siège provisoire à la Croix-Rouge haïtienne, dont les locaux ont été pratiquement détruits par le tremblement de terre.

"Aux côtés de ces équipes internationales, les volontaires de la Croix-Rouge haïtienne jouent un rôle vital en participant aux efforts de recherche et de sauvetage dans les zones les plus durement touchées", note Mauricio Bustamante, coordinateur des opérations de la Fédération internationale au Panama.

"Hélas, toutes les composantes de la population ont été très cruellement frappées ces derniers jours, y compris la société civile", poursuit-il. "Dans le cadre de nos plans à long terme, nous comptons aider la Croix-Rouge nationale à se relever et à se renforcer dans les mois et les années à venir."

Pour plus de détails et pour consulter l'appel, nous vous invitons à vous connecter sur le lien suivant: www.ifrc.org/haiti

Pour toute information complémentaire, ou pour des interviews, veuillez prendre contact avec :

Genève: Matthew Cochrane, chef par interim du service communication et relations publiques : + 41 79 308 98 30

Panama: Pilar Forcen, chargée de communication pour la zone Amériques : + 507 6672 3170

Manuel Rodriguez, chargé d'information à la PADRU : + 507 66 79 43 34