Haiti

La BID doublera les dons à Haïti a hauteur de $100 millions en 2009

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Le Président Moreno se réunit avec les autorités haïtiennes à Port-au-Prince

La Banque interaméricaine de développement va doubler le montant de ses dons à Haïti, à hauteur de $100 millions, en 2009 afin d'aider le gouvernement haïtien à effectuer des investissements clés dans des programmes économiques et sociaux, a annoncé aujourd'hui le Président de la BID Luis Alberto Moreno.

Moreno, qui s'est rendu à Port-au-Prince ce weekend afin de rencontrer le Président haïtien René Préval, a ajouté que l'Assemblée des Gouverneurs de la BID a également approuvé $14,15 millions en vue de l'allégement provisoire de la dette du pays au cours du premier semestre 2009.

« Haïti est le pays le plus fragile de nos pays membres. Aucune autre nation d'Amérique latine et des Caraïbes n'est aussi vulnérable aux turbulences économiques et aux catastrophes naturelles qu'Haïti. C'est pourquoi ce pays a besoin d'une aide extraordinaire de la part de la communauté internationale », a affirmé Moreno.

Haïti est à même d'obtenir une annulation totale des remboursements programmés du principal et des intérêts dus à la BID, se montant à environ $25 millions, à la fin du processus d'allégement de la dette multilatérale connu sous le nom d'Initiative Elargie pour les Pays Pauvres très endettés.

Moreno a souligné les efforts consentis par le gouvernement haïtien pour améliorer la stabilité économique et financière du pays qui en début d'année a été frappé par la hausse des prix des aliments et du pétrole et par quatre grands ouragans tropicaux. Il a ajouté qu'il espérait qu'Haïti conclura le processus d'Initiative pour les PPTE à la mi-2009.

L'augmentation des dons à Haïti a été le fruit d'un accord entre les pays membres de la BID qui a permis de transférer les coûts administratifs du guichet de la BID pour les prêts concessionnels, du Fonds des opérations spéciales au Capital ordinaire de la Banque, principale source de prêts.

La BID a offert depuis 2007, sous forme de dons, $50 millions par an à Haïti dans le cadre d'un accord préétabli visant à réduire les dettes de ses pays membres les plus pauvres d'Amérique latine et des Caraïbes.

Lors de dialogues avec les autorités haïtiennes sur la manière d'investir les ressources additionnelles en 2009, la BID a alloué, au préalable, $20 millions au Fonds d'Assistance Economique et Social, une entité gouvernementale qui s'est distinguée par son efficacité dans l'exécution de projets communautaires tels la construction de systèmes d'alimentation en eau au niveau local, la modernisation d'écoles ou la réfection de routes rurales.

Des fonds supplémentaires de $15 millions seront destinés à des projets d'eau potable et d'assainissement dans les villes des Gonaives, de Port-de-Paix, Les Cayes, d'Ouanaminthe et de Saint-Marc pour la reconstruction de systèmes de drainage urbain, qui sont essentiels à la réduction de l'impact des inondations provoquées par les ouragans tropicaux.

Une donation de $12,5 millions sera apportée comme appui budgétaire et permettra d'offrir plus de flexibilité au gouvernement haïtien devant faire face à ses dépenses. Ces ressources viendront s'ajouter aux $12,5 millions que la BID a prévu d'octroyer à Haïti l'année prochaine aux mêmes fins. Les $2 millions restants appuieront un projet de nutrition infantile destiné aux familles les plus pauvres et les plus vulnérables, en coordination avec d'autres donateurs.

En outre, la BID doit approuver un don de $25 millions à un programme existant qui vise à améliorer les routes et chemins ruraux dans tout le pays. Les $13 millions supplémentaires financeront un programme d'atténuation des catastrophes naturelles dans le principal bassin hydrographique du pays.

En 2008, la BID a offert à Haïti des dons se montant à $50 millions destinés à des routes, à un appui budgétaire et à la réhabilitation de la centrale hydroélectrique de Péligre, principale source d'énergie renouvelable à moindre coût et à faibles émissions.

Le représentant de la BID à Port-au-Prince, Philippe Dewez, a signalé que les ressources additionnelles seront une contribution opportune puisque le gouvernement haïtien a considérablement augmenté ses capacités d'exécution de projets de développement. Cette année la BID devrait décaisser environ $128 millions de son portefeuille d'opérations en Haïti, deux fois plus que la somme déboursée en 2006.

En plus des projets d'infrastructure liés aux transports, d'eau potable et d'électricité, la BID finance des programmes d'agriculture, de santé, d'éducation et de formation professionnelle. De même, elle aide le gouvernement à moderniser ses administrations clés, y compris la Direction Générale des Impôts et des Douanes.

Lors de sa visite à Haïti, Moreno offrira un don d'un montant total de $48,800 provenant de la BID et de son personnel pour les victimes de l'école qui s'est effondrée en novembre et pour deux ONG qui gèrent des écoles et des programmes destinés aux enfants handicapés de Port-au-Prince et des Gonaives.