Haiti

L’Union européenne déploie 14,6 millions d’euros d’aide humanitaire au bénéfice des Haïtiens les plus vulnérables

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Port-au-Prince, le 11 juin 2015 – Le service de la Commission européenne à l’aide humanitaire et à la protection civile (ECHO) va fournir 14,6 millions d’euros d’assistance humanitaire aux Haïtiens les plus vulnérables d'ici la fin 2015, notamment pour renforcer leurs capacités de résilience face aux catastrophes naturelles récurrentes.

Ce nouveau financement permettra à ECHO et ses partenaires sur le terrain de consolider la réponse à l’épidémie de choléra, dont le nombre de cas a triplé en un an ; de continuer à accompagner les Haïtiens qui restent déplacés suite au tremblement de terre dévastateur de 2010 ; de renforcer la préparation des Haïtiens aux désastres récurrents ; et d’améliorer la sécurité alimentaire des plus vulnérables.

Présentant la nouvelle stratégie humanitaire européenne, la chef du bureau ECHO en Haïti, Ségolène de Beco, a déclaré: "En 2015, nous allons continuer à cibler les personnes les plus vulnérables qui ont été affectées par un choc comme le tremblement de terre ou la sècheresse, ainsi que les familles touchées par les flambées de choléra. »

« Cependant, dans un pays comme Haïti qui est régulièrement touché par des désastres et qui est le plus pauvre de la région, renforcer la capacité des familles les plus vulnérables à résister aux chocs est essentiel, si l’objectif final est que l’aide humanitaire ne soit plus nécessaire dans le pays" a-t-elle ajouté.

Toutes les interventions visent à renforcer les institutions étatiques et les plans du gouvernement, en s’assurant que l’aide aille directement aux familles le plus dans le besoin.

L'ambassadeur de l'Union européenne en Haïti, Javier Nino Pérez a pour sa part déclaré: "Plus de 5 ans après le tremblement de terre, nous sommes pleinement mobilisés en faveur du développement d'Haïti. Néanmoins, des besoins humanitaires persistent qui requièrent une action spécifique." Et d'ajouter: "En tant que partenaire d'Haïti, Il est de notre responsabilité de répondre aux besoins des plus vulnérables, en mettant aussi l'accent sur le renforcement de la résilience de la population, c’est-à-dire sa capacité à absorber et à rebondir face aux chocs réguliers et récurrents qui affectent le pays."

Réponse à l’épidémie de choléra, dont les cas se sont multipliés par trois en un an :

L'épidémie de choléra en Haïti a été l’une des plus meurtrières au monde. En moins de cinq ans elle a coûté la vie à près de 9 000 personnes et touché près de 741 000 autres. Les contaminations avaient continuellement diminué depuis 2010. Or avec plus de 16 000 nouveaux cas enregistrés depuis le début de 2015, l’incidence a triplé en un an. La saison des pluies pourrait encore aggraver le nombre de transmissions, justifiant les programmes volontaristes financés par l'Union européenne à hauteur de 5 millions d'Euros pour 1,7 millions de Haïtiens.

Assistance aux déplacés: aider quelques 60.000 personnes à trouver un nouveau logement et une activité professionnelle :

Cinq ans après le tremblement de terre, 64 680 Haïtiens demeurent dans l’un des 66 camps de déplacés où l’accès à l’eau et aux services de base reste insuffisant. Une nouvelle allocation de près de 4 millions d'euros vise, grâce à des subventions au loyer, à faciliter l’emménagement de personnes encore déplacées dans de nouvelles résidences, et à soutenir leur accès à de nouvelles activités professionnelles.

3 millions d'euros pour la préparation aux catastrophes naturelles récurrentes :

Le renforcement des capacités de préparation aux catastrophes naturelles - telles que les ouragans, inondations, sècheresses et glissements de terrain - constitue un enjeu majeur pour Haïti. Depuis 1998, ECHO a consacré plus de 32 millions d’euros à l’élaboration de stratégies nationales de Gestion des Risques et des Désastres, à travers son programme de préparation aux catastrophes, DIPECHO. ECHO et ses partenaires continueront à renforcer les capacités de résilience des ménages les plus vulnérables face aux désastres, grâce à la mise en place de plans de gestion et du déploiement des systèmes de prévention.

Améliorer la sécurité alimentaire des plus vulnérables :

La sécurité alimentaire de nombreux Haïtiens sera un autre axe majeur d’intervention d’ECHO et ses partenaires, pour porter assistance à près de 600 000 personnes en situation de risque alimentaire, et particulièrement aux populations du Nord-Est et Nord-Ouest du pays, régions en proie à la sècheresse.

Contexte

Depuis le séisme de 2010, l'UE a mobilisé 332 millions d'euros d'aide humanitaire en faveur d'Haïti. Les partenaires de mise en œuvre du service d'aide humanitaire de la Commission Européenne (ECHO) sont les agences de l'ONU, les organisations non-gouvernementales internationales et le mouvement de la Croix Rouge.

-FIN-

Pour plus d’informations sur le travail d’ECHO à Haïti, veuillez consulter notre site internet : http://ec.europa.eu/echo/where/latin-america-carribean/haiti_fr Pour disposer d'images gratuite sur la préparation aux catastrophes naturelles récurrentes à Haïti, vous pouvez consulter le compte de ECHO il sur le lien suivant: https://www.flickr.com/photos/69583224@N05/sets/72157653390976476