Haiti + 1 more

L’UNICEF inaugure les stations d’épuration d’eaux usées de deux hôpitaux en Haiti

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Financée par l’USAID en 2016, la construction de ces deux stations fait partie d’un projet de réponse à la sécheresse.

Port-au-Prince, le 7 mai 2021- L’UNICEF a inauguré aujourd’hui les stations d’épuration des eaux usées de l’hôpital Saint-Luc de Tabarre à Port-au-Prince et celui d’Albert Schweitzer à Deschapelles, financées par l’USAID.

Les travaux ont démarré en mars 2019 à la suite d’études techniques et d’impact environnemental réalisées en 2016-2017, et d’un appel d’offres pour le recrutement d’entreprises de construction. L’UNICEF s’est fait accompagner d’un comité de pilotage composé du Ministère de la santé publique et de la population (MSPP), du Ministère de l’Environnement, et de la Direction Nationale de l'Eau Potable et de l'Assainissement (DINEPA).

« Les stations d’épuration des eaux usées de l’hôpital Saint-Luc de Tabarre à Port-au-Prince et celui d’Albert Schweitzer à Deschapelles, favoriseront un environnement plus sain pour les enfants, les femmes et autres membres de la communauté qui fréquentent ces deux hôpitaux. La construction de ces stations permettra aux deux hôpitaux de réduire les coûts de gestion des eaux usées » a déclaré Bruno Maes, le Représentant de l’UNICEF en Haiti. « Je remercie l'USAID pour sa généreuse contribution et me réjouis de la poursuite de notre partenariat en faveur des enfants ».

Le système des stations d’épuration est composé de quatre pompes immergées dans des bassins enterrés, de dégrilleur, de réacteur biologique, de décanteur, de chambre de chloration, permettant d’évacuer les eaux épurées dans une zone d’infiltration pour l’Hôpital Saint-Luc ou dans une lagune pour l’Hôpital Albert Schweitzer. Le personnel des deux hôpitaux a été formé sur la maintenance et l’opérationnalisation du système afin qu’il puisse bien gérer les deux stations.

Financée par l’USAID en 2016, la construction de ces deux stations fait partie d’un projet de réponse à la sécheresse. Pour apprécier la performance des deux systèmes et s’assurer que les eaux sortantes sont conformes aux normes de rejet, l’UNICEF a contracté avec l’Université Quisqueya pour effectuer des analyses physico-chimiques et bactériologiques des eaux en amont et en aval des deux stations de traitement.

Contacts presse

Ndiaga Seck
Chef de la Communication
UNICEF
Tél: +50937446199
Tél: +50928123076