Haiti

Haiti: Tremblement de terre, Rapport de Situation No. 5 (Au 14 septembre 2021)

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published

Attachments

Ce rapport a été élaboré par OCHA Haïti avec la contribution des agences, fonds et programmes des Nations Unies, des organisations non gouvernementales et des partenaires humanitaires

POINTS SAILLANTS

  • Avec la réduction de l'accès à la nourriture et du pouvoir d'achat, près d'un million de personnes - environ 45% de la population - dans les 4 départements du Grand-Sud connaîtront des niveaux élevés d'insécurité alimentaire aiguë (phase 3 de l’IPC ou plus) entre septembre 2021 et février 2022, dont près de 320 000 personnes en situation d'urgence (phase 4 de l’IPC), soit une augmentation de 25% par rapport à la même période en 2020.

  • La réponse dans les zones rurales, notamment en matière de moyens de subsistance essentiels, se heurte à des contraintes d'accès, ce qui crée des risques potentiels d'exode rural. Au-delà de la fourniture de l'aide humanitaire, la priorité doit immédiatement être donnée à l'intensification du relèvement précoce et au soutien des activités de subsistance.

  • L'Analyse rapide de genre indique que 43% des dirigeants communautaires et 75% des jeunes affirment que la violence basée sur le genre a augmenté après le séisme, tandis que la crainte des femmes et des hommes de subir des violences sexuelles s'est accrue après le tremblement de terre.

  • Environ 212 000 personnes n’ont plus accès aux services d'eau potable à la suite du séisme.

  • Les activités liées aux gangs s'intensifient le long de la route nationale n°2, menaçant de couper une fois de plus l'accès à la péninsule sud depuis Port-au-Prince, tandis que les pénuries de carburant et l'insécurité perturbent la distribution des articles de secours essentiels.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.