Haiti

Haiti Key Message Update : Les prix élevés et le climat sociopolitique aggravent l'insécurité alimentaire en dépit d’une campagne agricole estivale prometteuse, septembre 2020

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Key Messages

  • Contrairement à la saison de printemps, les conditions pluviométriques se sont améliorées depuis la mi-août, des précipitations au-dessus de la moyenne ayant été observées. Le passage du cyclone Laura, hormis les dégâts dans le Sud-est, contribue aussi à maintenir le sol suffisamment humide pour favoriser la campagne agricole estivale. Celle-ci augure de bonnes récoltes, toutefois en dessous de la moyenne, ce qui contribuerait à l’amélioration de la disponibilité de certains produits locaux, notamment le riz.

  • Le climat sécuritaire se détériore à la suite des événements des dernières semaines (assassinats, affrontements armés, manifestations socio-politiques), ce qui a entrainé la fermeture de certaines entreprises et des blocages routières à Port aux Prince. De plus, la formation du Conseil Electoral Provisoire pour l'organisation des prochaines élections, présage une intensification de tels évènements. Cela risquerait de détériorer davantage les conditions de disponibilité et d'accès alimentaires, vue l'impact sur l'approvisionnement des marchés et les prix.

  • Par ailleurs, du 10 août au 25 septembre, la gourde est passée de 0.00825287 USD à 0.01417396 USD, soit une appréciation de près de 72 pour cent. Toutefois, une baisse proportionnelle des prix des produits alimentaires n’était pas signalée. Parallèlement, les 54000 emplois du secteur textile sont menacés par perte de compétitivité due à la forte appréciation de la gourde face au dollar. Une réduction du nombre d'embauches est donc probable, le salaire journalier étant rigide.

  • Les moyens d’existence étant toujours perturbés, les ménages pauvres et très pauvres continueront d'adopter des stratégies de crise ou de stress pour maintenir le niveau actuel de leur consommation alimentaire. Une insécurité alimentaire de Crise (IPC Phase 3) et de Stress (IPC Phase 2), se maintiendra donc dans la plupart des régions.