Haiti

Haiti Key Message Update : Les prix élevés continuent d’accentuer l’insécurité alimentaire, mars 2020

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Key Messages

A la suite de l’annonce de la confirmation de deux premiers cas de COVID-19 en Haïti le 19 mars par le Ministère de la santé, le gouvernement a entrepris des mesures telles que la réduction des heures de travail, la fermeture des frontières Haïtiano-dominicaines pour le transport de personnes (le transport de marchandises est maintenu) ou la fermeture des usines textiles et des écoles. Certains marchés ont vu une augmentation massive de la clientèle, qui dans certains cas s’est traduite par une augmentation modérée à importante des prix entre le 17 et le 24 mars, allant jusqu’à 28 % d’augmentation pour le pois noir au Cap-Haïtien.

La situation sociopolitique demeure calme, malgré quelques mouvements de panique observés ces derniers jours dans certains marchés et supermarchés. Cependant, une inflation modérée se maintient, notamment en ce qui concerne les produits alimentaires, ce qui continue d’affecter l’accès alimentaire des ménages les plus pauvres.

Parallèlement, des pluies favorables ont incité les agriculteurs à démarrer les travaux de préparation de la campagne de printemps. Ainsi, dans presque toutes les régions, les plantations, notamment de pois Congo, de manioc, de haricot et de maïs, entre autres, sont en cours. Cela a donné lieu à un léger rebond de la demande de travailleurs agricoles.

Toutefois, en raison du prix élevé des produits alimentaires, les ménages pauvres continueront à adopter des stratégies de crise et de stress pour maintenir leur consommation alimentaire de base. Une insécurité alimentaire en Crise (Phase 3 de l’IPC) et en Stress (Phase 2 de l’IPC) se maintient, avec une augmentation progressive du nombre de personnes en Crise (phase 3 de l’IPC) jusqu’aux récoltes de printemps en juin, après quoi ce nombre devrait commencer à diminuer.