Haiti

Haïti : Tempête Tropicale Laura - Rapport de situation No. 4, au 28 août 2020, 16h00

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Ce rapport est produit par OCHA Haïti en collaboration avec des partenaires humanitaires. Il couvre la situation au 28 août.

POINTS SAILLANTS

  • La tempête tropicale Laura a provoqué de fortes pluies, des vents violents et des inondations à travers Haïti le dimanche 23 août. 28 communes de 4 départements ont été gravement touchées par des inondations. Le bilan de la tempête tropicale Laura s'élève désormais à 31 morts et 8 personnes sont toujours portées disparues.

  • La Direction Générale de la Protection Civile (DGPC) a demandé une aide humanitaire pour au moins 8 835 familles dont les maisons ont été endommagées, inondées ou détruites par la tempête, principalement dans les départements du SudEst, du Sud, de l'Ouest et des Nippes. De nombreuses routes et ponts ont été endommagés, et certaines zones ne restent accessibles que par voie aérienne et maritime.

  • D'autres évaluations sont actuellement menées par le Gouvernement, avec le soutien des Nations Unies et de ses partenaires, afin de mieux comprendre l’impact de la tempête, notamment sur la production agricole.

APERÇU DE LA SITUATION

Le passage de la tempête tropicale Laura le dimanche 23 août a provoqué des pluies modérées à fortes, de fortes rafales de vent et des conditions de mer dangereuses dans de nombreux départements, dont le Sud, le Sud-Est, l'Ouest, l'Artibonite, les Nippes et le Centre. La tempête a provoqué des inondations dans 28 communes de 4 départements, comme le montre la carte ci-dessus. Les départements du Sud, du Sud-Est, de l'Ouest et des Nippes sont les plus touchés.

Au total, 31 personnes ont été tuées par la tempête et 8 autres sont toujours portées disparues. Au moins 8 835 maisons ont été signalées par la DGPC comme étant touchées, dont 6 272 inondées, 2 320 endommagées et 243 détruites, principalement dans les départements du Sud-Est, du Sud, de l'Ouest et des Nippes.

RÉPONSE HUMANITAIRE

Le Gouvernement, conjointement aux partenaires des Nations Unies, a participé mercredi à un survol des départements de l'Ouest et du Sud-Est, qui a révélé que la tempête a eu un impact environnemental et agricole important, en particulier dans le département du Sud-Est. Mercredi, d'importantes inondations étaient encore visibles dans les zones urbaines de Cité Soleil et l'accumulation de boue et de débris était visible dans de nombreuses autres zones où les eaux de crue ont déjà reflué.

La destruction des cultures et des forêts a été observée dans diverses régions, notamment autour de l'Anse-a-Pitres, à Mapou, et de Belle-Anse à Jacmel. La DGPC a fait état de pertes agricoles dans les départements du Sud-Est, de l'Ouest, du Sud de l'Artibonite, du Gran d'Anse, des Nippes et du Nord-Ouest. Dans de nombreuses communes du département du Sud-Est, on estime que les pertes sont importantes, allant de 50 à 80 % pour certaines cultures. Pour mieux comprendre l'impact de la tempête sur l'agriculture, le Ministère de l'Agriculture et de l'Environnement (MRNDR) procède actuellement à des évaluations détaillées dans les départements de l'Ouest, du Sud-Est et du Sud.

Afin d'évaluer l'impact sur les foyers et de mieux planifier la réponse, la DGPC a consolidé les informations reçues de ses Centres d’opérations d'urgence départementaux (COUD) sur le nombre de maisons inondées, endommagées ou détruites. D'après les informations communiquées jusqu'à présent par la DGCP, les départements de l'Ouest, du Sud-Est, du Sud et des Nippes sont les plus touchés. L'UNICEF a aidé les COUD des départements du Sud, du Sud-Est et du Centre à réaliser des évaluations des besoins. Divers secteurs, dont Abris, WASH et Éducation, sont prêts à répondre aux demandes de soutien.

Dans le département du Sud-Est, 2 917 maisons ont été inondées, 1 760 ont été endommagées et 193 détruites. Seize (16) des décès enregistrés sont survenus dans le département du Sud-Est. Les communes les plus touchées sont : Anse-à-Pitres, Jacmel, Marigot, Cayes-Jacmel, Thiotte, Belle-Anse, Grand-Gosier, Bainet et Côte de Fer. La Direction Nationale de l'Eau Potable et de l'Assainissement (DINEPA), soutenue par l'UNICEF, a livré 50 000 aquatabs (représentant un approvisionnement d'un mois pour 2 500 personnes) par hélicoptère à la ville d'Anse-à-Pitres pour lui permettre d'accéder à l'eau potable. Actuellement, Anse-à-Pitres reste accessible uniquement par voie aérienne ou maritime. La DGPC a livré 3 000 kits de nourriture et 800 kits d'abris au Sud-Est et se prépare également à distribuer des matelas aux Cayes-Jacmel et à Anse-àPitres. Le Fonds d'Assistance Economique et Sociale (FAES) a également livré 100 kits alimentaires aux communes de BelleAnse et d’Anse-à-Pitres par bateau.

Dans le département de l'Ouest, 3 037 maisons ont été inondées, 419 ont été endommagées et 28 ont été détruites. Douze (12) des décès enregistrés sont survenus dans le département de l'Ouest. Les communes les plus touchées sont Léogâne, Carrefour, Tabarre, Pétionville et Cité Soleil. La DGPC a distribué 1000 kits d'abris à Cité Soleil pour réparer les maisons endommagées, et 10.000 kits de nourriture dans les communes de Pélerin et Cité Soleil. Le FAES a également distribué 5000 kits alimentaires à Gressier.

Dans le département du Sud, 117 maisons ont été inondées, 24 ont été endommagées et 5 détruites. Trois (3) des décès enregistrés sont survenus dans le département du Sud. Les communes les plus touchées dans le département sont Tiburon, Les Anglais et Port-à-Piment.

Dans le département des Nippes, 197 maisons ont été inondées. Les communes les plus touchées sont Baradère et Miragoâne.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.