Haiti

Haïti : Rapport de situation de Vigil Insight, 30 septembre 2021

Format
Analysis
Source
Posted
Originally published

Attachments

Au cours des prochains mois, les besoins humanitaires, et en particulier en matière d’aide alimentaire, continueront d’être exacerbés par l’environnement sécuritaire et la fragilité politique.

RÉSUMÉ

● L’environnement sécuritaire en Haïti s’est encore détérioré depuis l’assassinat du Président Jovenel Moïse le 7 juillet dernier. La mort de Moïse, dont le régime était de plus en plus autocratique, a laissé un vide du pouvoir. Le Président gouvernait par décret depuis janvier 2020 et il n’y a pas de Parlement en exercice.

● Le 14 août, un séisme d’une magnitude de 7,2 a frappé la péninsule de Tiburon, près de Petit-Trou-deNippes, à environ 150 km à l’ouest de Port-au-Prince.

● Ce séisme a été immédiatement suivi de la tempête tropicale Grace qui a frappé la région les 16 et 17 août, déclenchant des crues soudaines.

● Ariel Henry a signé un accord multipartite le 11 septembre pour diriger une administration intérimaire jusqu’à de nouvelles élections fin 2022.

● Les divergences internationales sur la gouvernance d’Haïti font qu’un leadership fort ou cohérent est PEU PROBABLE au cours des prochains mois. L’ONU a initialement soutenu Claude Joseph en tant que Président intérimaire jusqu’à l’organisation d’élections, tandis que le Core Group dirigé par les États-Unis a reconnu Ariel Henry comme Premier ministre intérimaire, bien qu’Henry bénéficie désormais du soutien de la communauté internationale au sens large.

● L’ONU a également un passé controversé en Haïti, ce qu’elle a admis. Les organisations d’aide ont aussi été liées à des abus. Il est donc PEU PROBABLE qu’il y ait beaucoup d’appétit pour une autre mission de maintien de la paix de l’ONU.

● Les mauvaises conditions de sécurité font qu’il n’y a pratiquement aucune chance que cette tendance s’inverse à court terme. Il est même FORT PROBABLE que la situation soit aggravée par des actes de pillage de l’aide perpétrés par des communautés frustrées le long des routes principales.