Haïti : Plan de Réponse Humanitaire, janvier - août 2017- rapport de suivi (septembre 2017)

APERÇU DE LA SITUATION

Haïti a fait des progrès remarquables pour se remettre des multiples chocs subis au cours des dernières années. Cependant quatre principales thématiques sont observées : L’impact des désastres naturels, le choléra, l’insécurité alimentaire et la situation binationale entre Haïti et la République dominicaine.

Le contexte humanitaire en Haïti est marqué par l’augmentation continue du nombre de cas de déportation d’Haïtiens en provenance de République dominicaine. Entre juin 2015 et août 2017, l’OIM a enregistré 222 102 personnes retournées ou expulsées de la République dominicaine. Dans le même temps, 37 967 personnes déplacées internes suite au séisme de janvier 2010 sont encore logées dans 27 camps. Un manque de financement empêche encore la conclusion des programmes de relocalisation.

D’un autre côté, l’insécurité alimentaire et les désastres naturels atteignent des proportions importantes de la population. 2,35 millions de personnes sont gravement menacées par l’insécurité alimentaire selon le rapport d'analyse IPC de février – mai 2017. En plus, une grande partie des 1,4 million ciblées parmi les 2,1 personnes millions touchés par l’ouragan Matthew ont encore besoin d’aide humanitaire. Par ailleurs, la diminution significative observée dans le nombre de cas de choléra se poursuit, mais le fait que la réponse reste sous-financée cela pourrait avoir une conséquence négative sur l’élan en cours.

Dans le cadre de la réponse humanitaire à l’ouragan Matthew, l’attention était davantage orientée vers les départements de la Grand-Anse et du Sud, où les plus forts dommages ont été enregistrés. Ainsi, les départements du Nord-Ouest et du Nord-Est, qui sont déjà des régions vulnérables du pays, étaient négligés. Ainsi, les agriculteurs du Nord-Ouest, ont dû lutter avec des moyens très limités pour reconstruire ou réhabiliter leurs maisons et replanter des arbres fruitiers afin de maintenir leur résilience.

Cependant, au début de septembre, vint L’ouragan Irma, de catégorie 5, a dévié le littoral nord d’Haïti. L’œil de la tempête a dépassé le nord d’Haïti, mais de fortes pluies, des vents et des inondations ont causé des dommages moins graves que prévu pourtant il y a toujours le besoin de la réponse dans les départements du Nord-Est, du Nord-Ouest, du Nord, de l’Artibonite et du Centre. Irma a inondé les villages du NordOuest jusqu’à Môle-Saint-Nicolas et l’est de Ouanaminthe sur la frontière entre Haïti et la République dominicaine, endommageant des maisons et des routes connectant les grandes villes et les communautés agricoles.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.