Haiti

Haïti : Ouragan Matthew Rapport de situation No. 14 (21 octobre 2016)

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published

Attachments

Ce rapport est produit par le Bureau des Nations Unies pour la Coordination des affaires humanitaires (OCHA) en Haïti en collaboration avec les partenaires humanitaires. Il est publié par OCHA Haïti et couvre la période du 19 au 21 octobre 2016. Le prochain rapport sera publié le 24 octobre.

Faits saillants

  • 894 057 enfants parmi les 2,1 millions de personnes touchées

  • 112 500 enfants de moins de cinq ans à risque de malnutrition aiguë

  • 2 271 cas de choléra suspectés entre le 4 et le 19 octobre

  • 806 000 personnes dans le besoin d’une aide alimentaire immédiate

  • 36 centres de santé détruits

2,1 millions
Personnes affectées
Source : ONU et gouvernement

1,4 million
Personnes dans le besoin d’une aide humanitaire
Source : ONU et gouvernement

806 000
Personnes en insécurité alimentaire
Source : ONU et gouvernement

175 509
Personnes déplacées
Source : ONU et gouvernement

Aperçu de la situation

L’ouragan Matthew qui a violemment frappé Haïti le 4 octobre 2016 est considéré comme la plus grande crise humanitaire du pays depuis le tremblement de terre de 2010. Les vents provoqués par l’ouragan ont causé des inondations et des glissements de terrain à travers le pays dont tant plus que le sol était déjà saturé par la saison actuelle des pluies. L’ouragan a dévasté également les habitations, les récoltes, et les infrastructures. Il a touché cinq départements dans le sud d’Haïti et dans d’autres régions dont les départements de l’Artibonite, du Centre, du Nord-Ouest, ainsi que les localités de Léogane et Gressier à l’ouest de la Capitale, Port-au-Prince. Les derniers chiffres de la Direction de la protection civile (DPC) haïtienne font état de 546 personnes mortes, 438 blessées, et 128 disparues.

Selon les estimations des acteurs humanitaires sur le terrain, l’ouragan a affecté plus de 2.1 millions de personnes dont 1.4 ont des besoins humanitaires urgents et 750 000 d’une assistance immédiate. Dans certaines régions affectées, jusqu’à 100 % des récoltes ont été détruites par l’ouragan, ce qui menace la sécurité alimentaire des personnes affectées. Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) a annoncé qu’il y a près de 806 000 personnes qui sont à des niveaux extrêmes d’insécurité alimentaire en raison de l’impact de l’ouragan.

Suite à l’annonce du gouvernement de la fermeture imminente des abris provisoires dans les zones affectées, il y a une grande inquiétude dans la communauté humanitaire par rapport aux milliers de personnes déplacées dans les abris qui ne sauront pas où aller.

En outre, l’ouragan a aggravé la crise de déplacement préexistante des dizaines de milliers d’Haïtiens revenant de la République dominicaine et a généré des préoccupations concernant la protection et la sécurité des enfants dans les zones affectées. Il existe également un risque élevé de malnutrition et de vulnérabilité aux violences sexuelle et sexiste en particulier contre les femmes et les enfants parmi les 146 000 personnes enregistrées comme ayant traversé la frontière vers Haïti depuis juin 2015. Environ 34,2 % de ces personnes étant des femmes (chiffres octobre 2016).

Les agences des Nations Unies expriment également des inquiétudes quant à l’augmentation des risques de violences, exploitations, et abus contre les femmes et les filles en Haïti pendant la période d’urgence actuelle comme relevé lors d’une étude nationale sur les SGBVs avant l’ouragan (voir l’infographie, source données UNFPA).

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.