Haiti + 1 more

Haïti : Mise à jour sur la sécurité alimentaire, août 2020

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

La production en dessous de la moyenne et les prix élevés posent toujours des contraintes sur la sécurité alimentaire

MESSAGES CLÉS

  • Des pluies inférieures à la normale et irrégulières depuis mars ont affecté négativement la performance de la campagne agricole de printemps conduisant à des récoltes en dessous de la moyenne. Selon la SAMEPA (CNSA, juin 2020), les pertes seraient de 20 pour cent, approximativement, ce qui réduit l’approvisionnement des produits locaux sur les marchés et conduit à des prix au-dessus de la moyenne.

  • Une faible production de printemps annonce des campagnes d’été/automne et d’hiver aussi en dessous de la moyenne, étant donné que 70 à 80 pour cent des intrants pour ces campagnes successives dépendent de celles-ci. Ceci, malgré des pluies au-dessus de la moyenne, observées depuis juillet et anticipées pour le reste de l'année.

  • Par ailleurs, la tempête Laura a occasionné des inondations dans le Sud (Les Cayes, Roche à bateau), l'Artibonite (Bas Artibonite), et surtout dans le Sud-est (Arrondissement de Belle-Anse) où elle a provoqué la verse des plantations de maïs, de haricot, de manioc et d'arachide, outre des têtes de bétail disparues. Elle s'avèrera néanmoins bénéfique pour des zones sèches dans le Nord, le Haut Artibonite, les Nippes, l'Ouest, le Bas Nord-Ouest, le Haut Plateau, et d'autres n'ayant pas encore initiée la campagne d'Été/Automne.

  • Selon l’enquête SAMEPA, la majorité des ménages ont déclaré que leur revenu a été affecté négativement par la crise de COVID-19. Ajouté à cela, les prix élevés des produits alimentaires de base, dans un contexte de revenus en dessous de la moyenne, affectent l’accès alimentaire des plus pauvres. Une insécurité alimentaire de Crise (Phase 3 de l’IPC) et de Stress (Phase 2 de l’IPC), pour la plupart, se maintient d'ici à janvier 2021.