Haiti

Haïti lance une évaluation des besoins post-catastrophe comme première étape vers la formulation d'une stratégie globale de relèvement

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published

Port-au-Prince, Haïti. 14 septembre 2021 — Un séisme de magnitude 7,2 a frappé le sud d'Haïti le 14 août, affectant plus de 800 000 personnes. Deux jours plus tard, la tempête tropicale Grace a aggravé l'impact en laissant un bilan de 130 000 maisons endommagées ou détruites. Pour estimer l'impact sur les communautés affectées et tracer la voie d'une réponse précoce vers le relèvement, le gouvernement d'Haïti a lancé une Évaluation des Besoins Post-Catastrophe (PDNA selon ses sigles en anglais) avec le soutien des Nations Unies, de l'Union européenne, et de la Banque mondiale, avec la participation de la Banque interaméricaine de développement, de l'Agence caribéenne de gestion des urgences en cas de catastrophe et de la Banque caribéenne de développement.

La PDNA est une méthodologie mondiale développée par les Nations Unies, la Banque mondiale et l'Union européenne qui porte sur l'impact des catastrophes déclenchées par les risques naturels et les crises liées aux conflits, tout en mobilisant l'expertise, les capacités et les ressources des trois institutions pour soutenir des processus dirigés par le gouvernement.

L'évaluation à être menée pendant six semaines a été lancée par le Premier ministre intérimaire d'Haïti, le Dr. Ariel Henry, le 31 août, dans le cadre d'un atelier de deux jours organisé par le ministère de la Planification et de la Coopération externe. Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) a joué un rôle technique de premier plan en tant que coordinateur général du système des Nations Unies, apportant des contributions spécifiques à l'évaluation dans les domaines du logement, de la réduction des risques de catastrophe, de la gouvernance, du genre, de l'environnement et de l'impact humain global.

La PDNA aidera les autorités nationales à entreprendre une évaluation plus détaillée des dommages, des pertes et des besoins post-séisme et permettra ainsi d’étayer la formulation d'une stratégie de redressement à long terme basée sur les conclusions de dix grands secteurs socio-économiques: le logement, la santé, l’éducation, eau propre et assainissement, l’électricité, le transport, l’agriculture, le tourisme, la culture et le commerce et cinq questions transversales, notamment le genre, les moyens de subsistance, la réduction des risques de catastrophe, la gouvernance et l'environnement.

« Le PNUD est engagé à soutenir les efforts de relèvement d'Haïti et continuera à le faire à court et à long terme pour renforcer la résilience et les capacités de relèvement du pays», a déclaré Fernando Hiraldo, représentant résident du PNUD en Haïti.

Le PNUD contribue également à la logistique nécessaire pour la PDNA en fournissant des capacités consultatives de haut niveau, en facilitant les échanges réguliers entre les équipes conjointes engageant le gouvernement et les partenaires pour assurer une analyse complémentaire, un suivi approprié et une livraison en temps opportun des produits finaux, y compris la présentation des conclusions par le Gouvernement mi-octobre 2021.

Après le tremblement de terre de 2010 et au cours des 11 dernières années, le PNUD Haïti a travaillé côte à côte des Haïtiens et des institutions gouvernementales pour intégrer des outils de gestion des risques de catastrophe ayant la capacité de prévenir et d’atténuer les effets perturbateurs des catastrophes naturelles. Ainsi, 18 plans de prévention de risques dans les zones prioritaires de Port-au-Prince, de la Grand'Anse, du Nord et du Nord-Est sont actuellement en cours et 53 communes sont couvertes par des cartes sismiques multirisques et de micro-zonage.

À la suite de l'ouragan Matthew en 2016, qui a secoué la même zone géographique que le tremblement de terre de 2021, le PNUD a rapidement mis en œuvre un programme de relèvement complet qui a permis à plus de 30 coopératives et microentreprises locales de se relever (50 % appartenaient à des femmes) et à plus de 50 organisations de la société civile à participer aux processus de relèvement et de développement au niveau local. En outre, depuis 2010, le PNUD travaille main dans la main avec le Système national de gestion des catastrophes pour renforcer les capacités nationales de préparation et de coordination en cas de catastrophe. Le PNUD a également collaboré avec l'Université d'État d'Haïti pour lancer un programme de maîtrise pour former de jeunes universitaires haïtiens en géosciences, éduquant ainsi la prochaine génération de scientifiques haïtiens dans les domaines des risques et de la prévention.

S'appuyant sur cette base, le PNUD continuera de travailler avec le gouvernement, le peuple haïtien et les partenaires locaux et internationaux pour garantir que les efforts de relèvement et de prévention s'appuient sur les capacités nationales, préservent l'environnement, favorisent une plus grande résilience et ne laissent personne de côté.

** Media contacts:**

Ana Maria Currea, ana.maria.currea@undp.org Vanessa Hidalgo, vanessa.hidalgo@undp.org Borja Lopetegui Gonzalez, borja.lopetegui-gonzalez@undp.org

ABOUT UNDP:

UNDP is the leading United Nations organization fighting to end the injustice of poverty, inequality, and climate change. Working with our broad network of experts and partners in 170 countries, we help nations to build integrated, lasting solutions for people and the planet. Learn more at www.undp.org or follow at @UNDP.