Haïti est à un moment charnière pour devenir un pays émergent, affirme le Coordonnateur humanitaire

Report
from UN Radio
Published on 18 Jan 2018 View Original

Le tableau des besoins humanitaires en Haïti a fortement changé depuis le tremblement de terre il y a huit ans, mais il existe encore des besoins humanitaires importants, a signalé jeudi le Coordonnateur humanitaire des Nations Unies pour le pays, Mamadou Diallo, venu rendre compte du Plan de réponse humanitaire 2018 devant le Conseil de sécurité à New York.

« Si vous visitez Haïti ce qui vous frappe c'est l'optimisme des gens, leur capacité à dire que leur pays a une chance de pouvoir aller de l'avant, et en particulier la stabilité politique et institutionnelle qu'ils ont retrouvées et la sécurité », a déclaré Mamadou Diallo lors d'un entretien à ONU Info.

« La preuve c'est que le Conseil de sécurité a décidé de maintenir une mission mais de ne pas avoir une composante militaire ce qui est un testament des progrès d'Haïti et de la capacité des institutions de sécurité haïtiennes de prendre en charge le pays », a précisé le Coordonnateur.

Selon l'ONU la situation humanitaire du pays insulaire a évolué en 2017: 1,32 million de personnes vivraient dans une grave insécurité alimentaire par rapport à 1,5 million l’année précédente; le nombre total de cas suspects de choléra a diminué de 67% par rapport à 2016 et le nombre total de migrants expulsés ou rentrés spontanément de la République dominicaine a augmenté de 158.800 en décembre 2016 à 230,300 en octobre 2017.

En 2018, la communauté humanitaire en Haïti mettra l’accent sur l’insécurité alimentaire principalement, l’épidémie de choléra, la situation migratoire binationale, les personnes déplacées vivant dans des camps, les besoins non satisfaits des personnes touchées par les récentes catastrophes et la préparation aux catastrophes naturelles en 2018.

Pour Mamadou Diallo Haïti est à un moment charnière.

« Les investissements que les donateurs sont en train de faire dans le domaine humanitaire sont catalytiques pour renforcer la résilience du pays et créer les conditions pour qu'il puisse réaliser son rêve de devenir une nation emergente dans quelques années ».

(Interview : Mamadou Diallo, Représentant spécial adjoint et Coordonnateur humanitaires des Nations Unies pour Haïti; propos recueillis par Cristina Silveiro)